1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

RPT-Ferme mise en garde d'Angela Merkel à Moscou sur l'Ukraine

Reuters13/03/2014 à 13:17

DEVANT LE BUNDESTAG, ANGELA MERKEL AFFICHE SA FERMETÉ FACE À LA RUSSIE SUR L?UKRAINE

BERLIN (Reuters) - Répétition titre de la dépêche.

La Russie s'expose à d'énormes retombées négatives, tant politiques qu'économiques, si elle ne change pas d'attitude à l'égard de l'Ukraine, a estimé jeudi matin la chancelière allemande Angela Merkel dans un discours devant le Bundestag.

"Si la Russie maintient le même cap que ces dernières semaines, ce ne sera pas une catastrophe seulement pour l'Ukraine" mais aussi pour Moscou, a-t-elle continué.

"Nous y verrons (...) une menace. Et cela ne fera pas que modifier les relations entre l'Union européenne et la Russie. Non, cela causera aussi des dommages très importants à la Russie, tant sur le plan économique que sur le plan politique".

"L'intégrité territoriale de l'Ukraine ne peut être remise en question", a-t-elle affirmé, en assurant que la situation dans la presqu'île de Crimée n'était pas comparable à ce qui s'est passé avec le Kosovo, province de Serbie qui a proclamé son indépendance en 2008.

Si Moscou continue à déstabiliser l'Ukraine, les dirigeants de l'Union européenne seront prêts à prendre de nouvelles mesures, en plus des sanctions déjà adoptées lors du conseil européen de Bruxelles, a continué Angela Merkel.

Les forces russes ont pris le contrôle des points stratégiques de Crimée, où le parlement, à majorité pro-russe, s'est prononcé pour le rattachement à la Russie. Un référendum doit avoir lieu dimanche dans la presqu'île sur cette décision.

(Madeline Chambers; Eric Faye pour le service français)

15 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mucius
    13 mars14:15

    Depuis 1989, la zone d'influence russe a fondu comme neige au soleil. Grâce à qui? Non pas à la puissance de l'armée française! Non pas à la puissance de l'Union Européenne! Plutôt grâce au travail continu de l'armée US et de ses services spéciaux. Un jour vous ferez encore appel à eux. Et les GI's viendront mourir en France. Vous pouvez compter sur eux... si votre position géopolitique a encore un intérêt pour eux.

    Signaler un abus

  • M1310580
    13 mars13:33

    En quoi ce qui s'est passé au Kosovo est différent rendant la situation acceptable dans ce dernier cas ?

    Signaler un abus

  • v.sasoon
    13 mars13:24

    Courchevel ca va etre vide cet hiver, que de faillites devant nous, et la cote d 'azur? Par contre on pourra skier a sotchi, tout y est neuf)).C'est pain beni pour les chinois, les russes ont les matieres premieres, et le marché, juste les usines qui etait en europe.Ils vont en commander clef en main aux chinois, coréens et japonais, et l'industrie russe suplamntera bientot l'indutrie europeenne.

    Signaler un abus

  • v.sasoon
    13 mars13:21

    "Les coups de feu ont été tirés du bâtiment de la Philharmonie, supervisé par un coordinateur du Maïdan, Andreï Paroubi. Personne ne pouvait pénétrer dans le bâtiment sans son autorisation. Le 20 février, des tireurs d'élite et des hommes avec des fusils automatiques ont tiré depuis ce bâtiment. Ils ont soutenu l'action de force contre les policiers, qui étaient déjà démoralisés et fuyaient car on leur tirait dessus comme des lapins", a déclaré Alexandre Iakimenko.

    Signaler un abus

  • M4888303
    13 mars12:52

    C'est la seule qui ait des Coui..es ,elle peut faire plier les russes qui ont beaucoup plus à perdre que vous ne l'imaginez.Surtout que cette histoire est à l'origine un peu bidon et relève d'une très grosse propagande.La russie d'aujourd'hui n'est pas L'URSS d'hier.Le tout c'est de trouver une issue sans perte de face de poutine.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer