Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

RPT-ENCADRE-Gauche et droite loin d'un consensus sur la sécurité

Reuters 13/01/2015 à 20:48

(Répétition titre) * Députés de gauche et droite d'accord pour renforcer l'arsenal * L'UMP pousse pour une grande loi * Le gouvernement ne veut pas tomber dans le tout sécuritaire PARIS, 13 janvier (Reuters) - Les députés de tous bords s'accordent pour renforcer l'arsenal antiterroriste après les attentats de Paris mais la gauche écarte des mesures d'exception s'inspirant du "Patriot Act" américain alors que la droite réclame une grande loi. Le Premier ministre Manuel Valls a dit mardi devant l'Assemblée qu'il ne souhaitait pas tomber dans le tout sécuritaire qui amènerait à prendre des mesures liberticides. (voir l'encadré sur les mesures envisagées ID:nL6N0US3V2 ) "Travaillons ensemble pour rendre nos dispositifs de lutte contre cette internationale du crime sous prétexte religieux toujours plus efficaces, sans a priori, mais sans rien sacrifier à nos libertés", a expliqué Bruno Le Roux. Le président du groupe socialiste à l'Assemblée a également appelé à travailler en amont "pour que notre société ne fabrique pas en son sein ces égarés de la République". Le président du groupe UMP, Christian Jacob, a estimé en revanche qu'il ne fallait pas hésiter à prendre des mesures exceptionnelles, quitte à restreindre les libertés publiques. "A circonstances exceptionnelles, il faut aussi une loi exceptionnelle que nous devons voter sans trembler. Pour que les choses soient claires, si nous devions, pour un moment, restreindre les libertés publiques et la liberté individuelle de quelques-uns, il faudra le faire", a-t-il dit. PECRESSE VEUT UN PATRIOT ACT Le "patron" des députés UMP propose notamment de condamner durement les personnes qui consultent de manière habituelle des sites internet qui font l'apologie du terrorisme et de "censurer les sites et les chaînes de télévision qui véhiculent la haine". Valérie Pécresse, ancienne ministre UMP du Budget, a prôné "bien entendu un Patriot Act à la française". Il faut une réponse ferme et globale", a-t-elle indiqué sur Europe 1. Philippe Vigier, le président du groupe UDI (centriste) a estimé que l'on devait "poser toutes les questions et y apporter toutes les réponses, sans angélisme ni querelles politiciennes". "Nous devrons faire le choix politique de donner plus de moyens techniques et financiers à notre sécurité intérieure et de nos armées, et être impitoyables face à ceux qui répandent la haine sur les réseaux sociaux", a-t-il dit. Philippe Vigier estime que la classe politique doit également "poser la question du retour en France de ceux qui sont partis faire le djihad" en Irak et en Syrie. Barbara Pompili, la co-présidente du groupe écologiste, a mis en garde contre un Patriot Act. "Retenons de l'expérience américaine post-11 septembre que la restriction des libertés publiques ne s'est pas accompagnée d'un renforcement de la sécurité", a-t-elle dit. Pour le Front de gauche, André Chassaigne a estimé que le peuple français souhaitait "légitimement voir sa sécurité garantie sans pour autant en appeler à une réponse purement sécuritaire qui mettrait, in fine, en péril nos libertés auxquelles il est tant attaché". "Un patriot act à la française n'est pas la solution", a-t-il dit. (Emile Picy, avec Gérard Bon, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.