Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

RPT-Ebola-Une centaine de personnes en quarantaine au Mali

Reuters12/11/2014 à 22:24

par RPT mastic BAMAKO, 12 novembre (Reuters) - Plus de 90 personnes, dont une vingtaine de casques bleus, ont été mises en quarantaine mercredi à Bamako après la mort d'un infirmier de 25 ans qui avait contracté la fièvre Ebola en soignant un Guinéen. Le cas de cet imam de Kourémalé, ville frontalière du mali, décédé le 27 octobre n'a jamais été diagnostiqué. De nombreux fidèles ont assisté aux rites funéraires, pratiqués sans précautions dans une mosquée de la capitale malienne, qui consistent notamment à laver le défunt. Il a ensuite été rapatrié en Guinée pour y être inhumé, là encore sans précautions. Les corps des victimes de la fièvre Ebola restent contagieux jusqu'à trois jours après le décès. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), quatre cas probables ou avérés de fièvre Ebola ayant entraîné la mort ont été dénombrés au Mali. L'une des victimes avait rendu visite à l'imam pendant son hospitalisation, précise-t-elle. Un médecin de la polyclinique Pasteur, où travaillait l'infirmier, pourrait également avoir contracté la maladie. Il a été placé en observation. Blessés lors de combats avec des groupes armés dans le nord du pays, les casques bleus mis en quarantaine étaient soignés dans cette clinique fréquentée notamment par les expatriés, autour de laquelle des policiers ont pris position mardi soir. La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) n'a pas précisé leurs nationalités. Les autorités doivent maintenant finaliser la liste des personnes ayant été en contact avec l'infirmier et l'imam. Elles venaient de mettre fin mardi à la quarantaine des 108 personnes susceptibles d'avoir eu des contacts avec le premier cas confirmé au Mali, qui est alors devenu le sixième pays africain touché par l'épidémie. Il s'agissait d'une fillette de deux ans qui était rentrée en car de Guinée. Elle est décédée le 24 octobre. L'épidémie a fait 5.160 morts sur 14.098 cas confirmés dans huit pays, selon le dernier bilan de l'OMS arrêté le 9 novembre. (Joe Penney avec Tiemoko Diallo; Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.