1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Royaume-Uni : la déroute des tories et du Labour relance le Brexit
Le Point05/05/2019 à 11:42

Alors que les tories de la Première ministre Theresa May ont perdu près de 1 300 sièges, l'opposition travailliste, pourtant favorite du scrutin qui s'est tenu jeudi, a cédé 60 sièges de conseillers municipaux. Les électeurs ont lourdement sanctionné les deux grandes formations tenues pour responsables du blocage de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Au vu de l'exaspération du public, pour la cheffe du gouvernement comme pour le leader de la gauche, Jeremy Corbyn, il y a désormais urgence à trouver un accord qui dégagerait une majorité à la Chambre des communes.Que s'est-il passé pour que cette Angleterre moyenne, « bleue » (la couleur des tories), ait déserté la droite ? Le parti au pouvoir, dont 60 % des électeurs ont voté « Leave » lors du référendum du 23 juin 2016, fait les frais de ses divisions, de la cacophonie régnant au sein du gouvernement et de l'extrême faiblesse de Theresa May. Le rejet à trois reprises par le Parlement du plan de sortie scellé entre Londres et Bruxelles tout comme le report du Brexit au 31 octobre ont révulsé la majorité de l'électorat de droite.Lire aussi Brexit : une autre négociation était possible !Un réveil difficile pour le LabourNormalement, pareil scrutin régional favorisant un vote protestataire aurait dû faire l'affaire de l'opposition. Jusqu'ici, le leader de la gauche, Jeremy Corbyn, avait fait un sans-faute. Les travaillistes sont actuellement légèrement en tête...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer