1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Royal de nouveau candidate à la présidentielle? «On ne dit jamais, jamais»
Le Parisien12/12/2013 à 09:49

Royal de nouveau candidate à la présidentielle? «On ne dit jamais, jamais»

Ségolène tentera-t-elle de conquérir une nouvelle fois l'Elysée? Peut-être. La présidente PS de la région Poitou-Charentes ne ferme pas la porte à cette éventualité, comme elle l'a confié au micro de RTL ce jeudi matin. A la question «Serez-vous de nouveau candidate à l'élection présidentielle?», celle qui avait perdu face à Nicolas Sarkozy en 2007 a répondu : «On ne dit jamais jamais en politique.» Une petite phrase qui prouve bien que Ségolène Royal n'a pas renoncé à ses ambitions, et ce malgré son dernier échec cuisant.

En juin 2012, à l'élection législative, elle avait brigué le siège de député de La Rochelle, laissant ainsi sa place à Melles dans les Deux-Sèvres à Delphine Batho. Sauf que contre toute attente, elle avait perdu face au candidat dissident PS Olivier Falorni. Un revers d'autant plus cinglant qu'elle avait en ligne de mire la présidence de l'Assemblée nationale, finalement confiée à Claude Bartholone, élu de Seine-Saint-Denis. Depuis, elle s'était concentrée sur ses fonctions à la région Poitou-Charentes.

Si Sarkozy, revient «les Français n'auront pas la mémoire courte»

A croire que les deux candidats de 2007 n'ont pas dit leur dernier mot. La veille, on prêtait à Nicolas Sarkozy l'intention de revenir sur le devant de la scène. «La question n'est pas de savoir si je veux ou ne veux pas revenir. Je ne peux pas ne pas revenir. Je n'ai pas le choix. C'est une fatalité. Une fatalité», aurait lâché Nicolas Sarkozy d'après Le Point.

S'il souhaite revenir, «les Français n'auront pas la mémoire courte, si vous voulez mon avis», a réagi Ségolène Royal, un sourire en coin. Interrogée sur ce come-back, l'élue PS a répondu que « la droite est dans un état lamentable», avec «ses divisions» et son «absence de propositions. C'est une affaire dans le camp de la droite, c'est à eux de régler leurs problèmes».

Royal fâchée avec les sondages

«Il y a une ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

9 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • jbellet
    12 décembre18:55

    on touchera le fond encore plus vite

    Signaler un abus

  • ltondu
    12 décembre10:36

    Porcinet y est arrivé ! Pourquoi pas pin.tade ??

    Signaler un abus

  • nono67
    12 décembre09:40

    ah ok . En fait elle pense qu'elle " a sa place dans le dispositif " mais sans son ex a l'elysée . Ben qu'elle se présente contre lui en 2017 histoire de faire rire la terre entière !! On n'en est plus à ça prêt dans cette tragicomédie.

    Signaler un abus

  • M2734309
    12 décembre09:34

    mipolod, moi ma journée n'est pas gâchée, au contraire, la pin.tade m'a fait hurler de rire ! (même pin.tade c'est interdit, pour passer faut mettre un point, je me demande ou on va avec ces censeurs à la noix!)

    Signaler un abus

  • mipolod
    12 décembre09:28

    Ma journée avait pourtant bien commencé ! Maintenant, ça y est, cette conn.asse l'a gachée ! Il y aurait quelqu'un pour lui dire ou lui faire comprendre que plus personne ne veut d'elle....la preuve, même son nullos d'ex l'a jetée !

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer