Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Robert Herbin... pour les jeunes
So Foot28/04/2020 à 02:00

Robert Herbin... pour les jeunes

Ce lundi soir, c'est une légende du football français qui nous quittait à l'âge de 81 ans. Mais le souvenir de Robert Herbin n'appartient pas qu'aux Stéphanois ou aux boomers. Voilà pourquoi.

Faut-il prétendre connaître quelqu'un pour lui rendre hommage ? Faut-il avoir été un contemporain de ses plus belles tranches de vie pour pouvoir mesurer la trace qu'un homme a laissé ? Faut-il avoir été là pour comprendre une existence ? Dans le cas de Robert Herbin, non. Il suffit de tendre la main, ouvrir les yeux, se déboucher les oreilles pour sentir un héritage. C'est certainement le lot des Grands Hommes, ceux qui ont marqué leur histoire, et le Grand Robert mérite au moins que ce qu'il représente lui survive. Mais c'était quoi au juste, Robert Herbin ? Certainement plus qu'une référence dans une chanson de Mickey 3D ou qu'un figurant dans un docu ayant pour générique de fin "C'est qui les plus fort...".

Robert Herbin s'est éteint

Vous êtes le Sphinx des hôtes de ces bois


Celui qu'on appelait " le Sphinx " avait déjà visiblement du mal avec sa propre définition, celle que les médias lui ont donnée. Dans son autobiographie, il racontait, qu'il avait avais pris connaissance de ce surnom en 1983, année où il quittait l'AS Saint-Étienne, " en planchant sur des mots croisés ". Un coup d'oeil dans le dico plus tard, il apprenait qu'il était donc un " personnage énigmatique figé dans une attitude mystérieuse ". Il est vrai que le coach à l'incroyable choucroute rousse n'était pas du genre à étaler ses sentiments dans la presse. Mais à l'écouter, ce mystère était mal éludé. " Je pense que l'on a souvent confondu mon souci de protéger mes joueurs avec un certain attrait pour le mystère ", écrivait-il. En plus de ça, en emmenant Saint-Étienne vers quatre titres de champion de France, trois Coupes de France et surtout une finale de Coupe des clubs champions, il a pu démonter qu'il avait bien plus de pif que le félin de pierre posé à Gizeh.



Quitte à taper dans les références mythologiques, il aurait certainement fallu le comparer à un Phénix. Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer