1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

River met Boca à distance
So Foot02/10/2019 à 04:30

River met Boca à distance

Logique vainqueur de cette demi-finale aller de Copa Libertadores (2-0), River Plate prend de l'avance sur Boca Juniors avant une manche retour bouillante à la Bombonera. Les protégés de Gallardo viennent peut-être de réaliser le plus dur...

River Plate 2-0 Boca Juniors


Buts : Borré (8e sp) et Fernández (70e).

En Amérique du sud, le 1er octobre restera définitivement gravé dans l'histoire du football sud-américain. Après la retraite sportive de Pelé en 1977, c'est en 2019 que River et Boca se retrouvent en Copa Libertadores, neuf mois après leur controversée finale retour organisée au Santiago-Bernabéu. Que retenir de ce duel fratricide ? Sans doute le désarroi du jeune milieu xeneize Nicolás Capaldo, consolé par son entraîneur à sa sortie du terrain alors qu'il vient de recevoir un carton rouge dans les arrêts de jeu du match. À l'image de son équipe, son visage regarde dans le vide comme un boxeur KO debout. Sans débat possible, River sort vainqueur à l'unanimité de cette première manche. Las, Boca continue de subir la moquerie de son rival historique.

Borré de talent


Un feu d'artifice, un Monumental en fusion, un chant à la gloire de River prononcé à l'unisson, mais surtout les joueurs des deux équipes présents sur la pelouse. Cette fois-ci, River Plate s'est préparé avec minutie pour la réception de Boca Juniors dans des conditions propres au bon déroulement d'un Superclásico observé par toute une ville, tout un pays, tout un continent. En revanche, les hommes de Marcelo Gallardo ne sont pas préparés à affronter un vent démoniaque dès le début de match. Qu'à cela ne tienne : les Millonarios démarrent la bataille face à Boca sans réel avant-centre de métier mais avec un style plus créatif et esthétique, basé sur le jeu au sol. Après une première frappe de Nicolás De La Cruz repoussée par Esteban Andrada, l'arbitre central consulte la VAR et constate dans la continuité Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer