Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Revenu universel : comment Benoît Hamon a revu sa mesure phare
information fournie par Le Point10/03/2017 à 07:10

Benoît Hamon a enfin révélé les contours définitifs de la première étape de son « revenu universel d'existence ». Cette allocation de 600 euros par mois, présentée comme un nouveau pilier « de protection sociale du XXIe siècle », ne sera pas aussi ambitieuse qu'annoncé lors de la primaire de janvier. Elle n'en coûtera pas moins très cher aux finances publiques et donc aux contribuables. Le « revenu universel » nécessitera en effet 35 milliards d'euros par an, selon le candidat. C'est l'équivalent du budget de la Défense qui a atteint 33 milliards d'euros cette année... Et cela, dès le 1er janvier 2018 ! Par comparaison, François Hollande a étalé sur 4 ans la montée en charge du CICE et du pacte de responsabilité (40 milliards par an)? Et encore, cela s'est fait au prix d'un effort important sur les dépenses publiques et d'une hausse de la TVA. Ce que refuse Benoît Hamon.

Comment cela fonctionnerait-il concrètement ? Actuellement, le montant du RSA socle atteint 535,17 euros par mois. Il devra donc être augmenté de 65 euros pour devenir un revenu « universel ». Une hausse que l'Institut Montaigne a chiffrée à 1,7 milliard pour les finances publiques. Le « revenu universel » se substituera au RSA, mais aussi à l'actuelle prime d'activité versée aux travailleurs modestes pour garantir que le travail paie davantage que le seul versement...

Lire la suite sur Le Point.fr

1 commentaire

  • 10 mars07:33

    JPi- Il va très bien s'adapter au programme de Mr Valls, maintenant que les primaires sont passées.