Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retraites: Procédure d'arrêt enclenchée à la raffinerie de Lavéra
Reuters23/12/2019 à 07:23

RETRAITES: PROCÉDURE D'ARRÊT ENCLENCHÉE À LA RAFFINERIE DE LAVÉRA

PARIS (Reuters) - La procédure d'arrêt de la raffinerie Petroinéos de Lavéra, près de Martigues (Bouches-du-Rhône), a été enclenchée dimanche à la suite d'un vote de la CGT qui exige le retrait du projet gouvernemental de réforme des retraites, a annoncé sur franceinfo Emmanuel Lépine, secrétaire fédéral de la CGT-Chimie.

Les huit raffineries françaises sont affectées par des blocages depuis le début du mouvement de grèves, le 5 décembre, mais la mise à l'arrêt des installations est un nouveau seuil dans la contestation.

"Les procédures d'arrêt sont enclenchées (à Lavéra) et ça va prendre plusieurs jours, je pense", a précisé Emmanuel Lépine.

Des actions similaires sont envisagées dans les raffineries Total de La Mède (Bouches-du-Rhône), Grandpuits (Seine-et-Marne) et Feyzin (Rhône), a-t-il dit. Des assemblées générales sont prévues sur les sites lundi.

"Les syndicats de la branche pétrole ont la volonté, tous ensemble, de faire la même manipulation", selon Emmanuel Lépine.

"On avait donné un ultimatum au gouvernement, il ne l'a pas entendu, donc on fait exactement ce qu'on avait promis. (...) Ce qu'on demande, c'est le retrait de la réforme", a-t-il souligné.

(Sophie Louet et Bate Felix)

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • bearnhar
    23 décembre09:17

    Ils n'aiment pas qu'on leur dise qu'ils prennent les gens en otages, mais eux ne se genent pas pour envoyer des ultimatums et arreter les services publics, ils ne se genent pas non plus pour accoler des noms d'oiseuax aux personnes qui ne pensent pas comme eux, ou qui ont plus de pouvoir d'achat qu'eux.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer