Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retraites : les socialistes se rebiffent
Le Point21/12/2019 à 09:42

Le 5 décembre, il battait le pavé pour manifester contre la réforme des retraites, alors que son allié syndical historique, la CFDT de Laurent Berger, favorable au régime universel à points, avait décidé de ne pas s'y associer. Le 11 décembre au soir, son premier secrétaire Olivier Faure partageait la scène de la Bourse du travail à Saint-Denis avec les dirigeants de Lutte ouvrière, du Nouveau Parti anticapitaliste, du Parti communiste et de La France insoumise pour un meeting commun contre le projet? Moins hégémonique que jamais, le Parti socialiste se serait-il radicalisé ? « Je ne vois pas où est la radicalité quand on défend simplement un modèle social qu'on ne veut pas voir régresser, et qui est l'un des plus protecteurs en Europe, voire dans le monde », se défend Faure.Lire aussi : Retraites : les timides concessions d'Édouard PhilippeDepuis la lutte contre la privatisation d'Aéroports de Paris et pour la mise en place d'un référendum d'initiative partagée, le PS s'est de plus en plus acoquiné avec ses voisins de gauche et durcit son discours vis-à-vis du gouvernement et du président de la République. Lors du conseil national du 23 novembre, qui a appelé à l'unanimité ses sympathisants à aller manifester 15 jours plus tard, Faure a d'ailleurs martelé que ses troupes étaient « dans l'opposition et dans l'opposition, point », que les candidats aux municipales soutenus par La République en marche qui renverraient...

Lire la suite sur LePoint.fr

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • qleraz
    21 décembre11:24

    Nous payons encore etb toujours les 2 fois 7 années de Mitterrand et les 5 ans de la bande à Jospin : retraite à 60 ans, chômage de masse, 35h, impôts, déficits .... Comment faisait nos parents pour travailler 40h par semaine, sans la 5ème semaine de congé, sans les RTT et avec moins d'impôts ?

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer