1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retraites, grogne paysanne, PMA... les dossiers à risque de la rentrée de Macron
Le Parisien18/08/2019 à 07:00

Retraites, grogne paysanne, PMA... les dossiers à risque de la rentrée de Macron

L'atmosphère est tout à la fois solennelle et estivale, entre cérémonie d'hommage aux anciens combattants au pied de la mairie et apéritif provençal -- l'Elysée dit « pot convivial » -- sous les pins, rituel républicain et fête de village : en l'espèce, le coquet Bormes-les-Mimosas, accroché à son flanc de colline.On est venu en famille, écouter le nom des morts pour la France, applaudir le survol d'un Dakota d'époque, grignoter de la pissaladière. Samedi soir, Emmanuel Macron a participé à la traditionnelle commémoration de la Libération de la commune. Comme l'an dernier. Mais après la longue crise de Gilets jaunes, puis un été marqué par l'affaire François de Rugy ou les dégradations en série de permanences de députés LREM, cette carte postale alliant ode à la nation et proximité est plus opportune encore.Son discours, prononcé au pied de la mairie, entre palmiers et bougainvilliers, est d'ailleurs on ne peut plus politique. « Nous avons vécu ces derniers mois des moments difficiles de division, parfois de violence, dont il nous faut savoir sortir, enjoint le président. Il y a parfois des bonnes raisons d'être en désaccord et il faut les respecter. Il y en a d'autres que l'on peut contester, il faut savoir toutefois les entendre. » Comme souvent Macron convoque l'histoire pour évoquer le présent : « Réconcilier les Français qui s'opposent ». Entre eux... mais aussi à lui.Se méfier de l'eau qui dortSi les invités de la mairie oscillent entre bises et « message personnel », le bruit de manifestants parvient aussi jusque-là. « Macron, même si tu ne le veux pas, on est là ! », croit-on entendre au loin. Comment mieux illustrer que règne, en cette veille de rentrée, un calme trompeur. Tout sourire, bronzé, le chef de l'Etat, bientôt rejoint par son épouse, bras en écharpe - elle s'est luxée l'épaule en bateau la veille -, ne croise pas ces protestataires, mais s'offre ...

Lire la suite de l'article sur LeParisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer