1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retraites : Delevoye hué lors d'un débat avec Martinez à la Fête de l'Humanité
Le Parisien14/09/2019 à 22:06

Retraites : Delevoye hué lors d'un débat avec Martinez à la Fête de l'Humanité

Le débat s'annonçait musclé. Il l'a été. Le haut-commissaire aux retraites Jean-Paul Delevoye a défendu samedi le projet de réforme des retraites du gouvernement face au patron de la CGT Philippe Martinez, au cours d'un débat tendu, à la Fête de l'Humanité.L'un des modérateurs de la discussion, le directeur de la rédaction de L'Humanité Patrick Apel-Muller, a dû plusieurs fois tempérer les invectives et les huées d'une partie des centaines de personnes dans l'assistance, au lendemain d'une grève contre le projet de réforme très suivie à la RATP.Aucune proposition de la CGT n'a été « reprise » « C'est le Premier ministre qui accepte de débattre avec la CGT », s'est félicité Philippe Martinez. Mais, a-t-il attaqué, « pas une seule des 132 pages de votre rapport (qui sert de base à la réforme du gouvernement, NDLR) ne reprend nos propositions ».« Nous avons 42 régimes de retraite, ce qui pose un problème d'équité », a expliqué Jean-Paul Delevoye. « Nous avons immédiatement opté sur ce qui fait la richesse de ce pays, la répartition », mais en définissant les « mêmes règles pour tous, le même taux de cotisation, pour qu'à carrière identique, la retraite soit identique », a-t-il ajouté.« Nos concitoyens jugent le système actuel injuste, illisible, nous travaillons à un système dans lequel la retraite sera le reflet du travail », a déclaré le haut-commissaire.« Qui va définir la valeur du point ? » Philippe Martinez a déploré le système par points souhaité par le gouvernement. « Le président avait dit un euro cotisé, un euro reversé, ils ont modifié, un euro cotisé donnera un point. Mais qui va définir la valeur du point ? Ne pourra-t-il pas baisser au nom, par exemple, de la réduction des déficits ? » LIRE AUSSI > Age de départ, règles de calcul... les points qui fâchent pour la réforme des retraites Jean-Paul Delevoye lui a rétorqué : « Nous avons ...

Lire la suite de l'article sur LeParisien.fr

33 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • g.joly1
    16 septembre00:16

    Quel farceur ce janaliz le mal nommé.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer