1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retrait de Benjamin Griveaux : "Notre responsabilité collective, c'est de continuer à porter le projet" de LREM pour Paris
Boursorama avec AFP Services14/02/2020 à 12:33

Le délégué général de La République en marche (LREM), Stanislas Guerini, a réagi vendredi à l'annonce du candidat investi par le parti, après la diffusion d'images et de messages à caractère sexuel. Il dénonce "des attaques inqualifiables et immondes qui sont indignes de notre démocratie". 

Le délégué général de La République en marche Stanislas Guerini, le 8 septembre 2019 à Paris. ( AFP / GEORGES GOBET )

"Nous avons un acquis considérable qui est le projet que nous portons pour Paris ", a lancé Stanislas Guerini vendredi 14 février, devant le QG de campagne de LREM à Paris, peu après le retrait de Benjamin Griveaux . "Notre responsabilité collective, c'est de continuer à porter ce projet. Je réunirai dans les prochaines heures les cadres de la campagne parisienne (...) pour réfléchir collectivement, rapidement, à la meilleure proposition pour continuer à porter notre projet et à incarner le changement pour Paris", a poursuivi le numéro 1 de LREM, à la sortie d'une réunion de crise. 

Par ailleurs, celui qui dirige le parti présidentiel a dénoncé "des attaques inqualifiables et immondes qui sont indignes de notre démocratie". "Cela doit nous interroger collectivement sur l'état de notre démocratie et je crois que nous devons avoir aussi la responsabilité collective de dire : pas ici, pas en France ! ", s'est indigné Stanislas Guerini. 

De son côté, Olivia Grégoire, députée LREM de Paris et porte-parole de Benjamin Griveaux a annoncé, à l'issue de la même rencontre au siège de campagne, qu'il y aurait "quoi qu'il arrive" une liste de la majorité aux élections municipales à Paris. 

19 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mlaure13
    14 février15:11

    Quadrature du cercle...Étant donné que la politique est une poubelle nauséabonde, comment en élever un débat inodore?...;-(((

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer