Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retour de Sarkozy : Royal estime que l'ex-chef de l'Etat a été «condamné»

Le Parisien09/07/2013 à 18:39

Retour de Sarkozy : Royal estime que l'ex-chef de l'Etat a été «condamné»

Au lendemain de la participation de Nicolas Sarkozy au bureau politique de l'UMP, Ségolène Royal a sonné la charge contre l'ancien président de la République (2007-2012). Sur I>Télé ce mardi, la vice-présidente de la Banque publique d'investissement (BPI) s'est interrogée : «Est-ce une bonne image de la politique de voir un chef de l'Etat condamné ?»

Le mot est loin d'être anodin. Pour l'ex-candidate à la présidentielle 2007, le rejet des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy pour l'élection de 2012, confirmé par le Conseil constitutionnel, équivaut à une condamnation. «Il y a eu trois graves infractions. Il aurait dû les reconnaître. Il a été le garant des institutions. Il doit continuer à l'être», assure-t-elle. Ségolène Royal a détaillé ces trois «infractions» mentionnées dans la décision du Conseil. «Il y a tout d'abord le financement irrégulier sur les fonds de l'Elysée, puis l'absence de sincérité dans les déclarations et le déplacement du plafond» qui font que l'Etat ne rembourse finalement pas une somme proche de 11 millions d'euros à l'UMP, le parti de Nicolas Sarkozy. «C'est une condamnation», répète-t-elle.

«Personne ne peut imaginer qu'il y ait une telle fraude d'un candidat à la présidentielle», ajoute la responsable socialiste. Enfonçant le clou dans la perspective d'une éventuelle candidature de Nicolas Sarkozy à la présidentielle de 2017, elle assène qu'«un vrai-faux candidat qui a utilisé les fonds de l'Elysée pour sa campagne, ce devrait être éliminatoire».

Ségolène Royal a dressé un parallèle avec ce qui attendrait d'autres élus qu'un président de la République en cas d'infraction similaire. «Un petit maire d'une commune rurale sanctionné ainsi ou un parlementaire deviendraient inéligibles, assure-t-elle. (Nicolas Sarkozy) devrait faire preuve d'un peu d'humilité».

VIDEO. Royal : «C'est une condamnation»

Veuillez installer Flash Player pour lire la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.