Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Reprise au Maroc des négociations de paix sur la Libye

Reuters05/03/2015 à 21:07

SKHIRAT, Maroc, 5 mars (Reuters) - Les négociations entre les différents groupes qui se disputent le pouvoir en Libye ont repris jeudi à Skhirat, au Maroc, sous les auspices des Nations unies, dans le but de mettre fin aux combats et de former un gouvernement d'union nationale. "Les principaux acteurs sont ici, tous ceux qui ont été invités sont venus, c'est un bon signe", a déclaré le porte-parole de la mission de l'Onu sur la Libye, Samir Ghattas. Dans cette ville côtière proche de Rabat, la capitale marocaine, les délégués des différents groupes ont rencontré séparément les médiateurs des Nations unies. Deux gouvernements et deux parlements rivaux se disputent le contrôle de la Libye depuis l'été dernier, lorsque les miliciens de l'"Aube libyenne" ont pris le contrôle de Tripoli, la capitale. Le gouvernement du Premier ministre Abdallah al Thinni, seul reconnu par la communauté internationale, et la Chambre des représentants élue en juin dernier ont trouvé refuge dans l'est du pays. A Tripoli, l'"Aube libyenne" a formé son propre gouvernement et rétabli l'ancien parlement, le Congrès général national (CGN). Les délégués venus de Tripoli ont déclaré jeudi à Skhirat que l'un des points les plus délicats des négociations était le rôle de Khalifa Haftar, un ancien général de Mouammar Kadhafi, nommé chef des forces régulières par le gouvernement Thinni. Le général Haftar s'est lancé en mai dernier dans la bataille en jurant de débarrasser la Libye des milices islamistes, dont plusieurs appuient le gouvernement de Tripoli. Juste avant le début des discussions au Maroc, le gouvernement Thinni a annoncé qu'il suspendait pour trois jours ses frappes aériennes. Les avions des deux camps avaient mené ces derniers jours plusieurs raids. La Libye a annoncé mercredi soir l'arrêt de sa production dans onze champs pétroliers en raison des attaques des combattants islamistes, qui ont pris mardi le contrôle des champs de Bahi et de Mabrouk, à 200 km au sud de Syrte. Les deux principaux ports pétroliers du pays, Ras Lanouf et Es Sider, ont aussi été fermés en raison des affrontements. La production actuelle de la Libye est tombée à environ 400.000 barils par jour, contre 1,6 million de barils avant la guerre de 2011 qui a renversé Mouammar Kadhafi. (Aziz El Yaakoubi avec Ahmed Elumami à Tripoli, Ayman Al-Warfalli à Benghazi et Lamine Chikhi à Alger; Guy Kerivel pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.