Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

REPORTAGE-Mines et pièges contrarient le retour des réfugiés irakiens

Reuters02/12/2016 à 16:00
    par John Davison 
    BACHIKA, Irak, 2 décembre (Reuters) - Deux ans après l'avoir 
quitté, Khedr Selim observe avec inquiétude les décombres de son 
ancien foyer, redoutant que les djihadistes en déroute ne 
l'aient truffé d'explosifs. 
    Quelques jours plus tôt, d'anciens habitants de Bachika, sa 
ville natale, ont été tués par l'explosion d'une bombe à 
l'entrée de leur maison. 
    "C'est dangereux. Il faudra retirer les explosifs de la 
ville avant de pouvoir commencer à nettoyer les décombres, sans 
même parler de revenir vivre ici", explique-t-il. 
    "Mais on ne peut pas rester éloigné d'ici plus longtemps. On 
a loué ailleurs et je n'ai pas trouvé de travail. On commence à 
manquer d'argent, il faut rentrer chez nous." 
    Depuis quelques mois, des milliers d'Irakiens tentent ainsi 
de rentrer chez eux, deux ans après avoir fui en 2014 l'avancée 
éclair des djihadistes de l'organisation Etat islamique (EI). 
    Mais le retour est souvent plus brutal qu'ils ne l'avaient 
anticipé. De nombreux villageois ont été blessés, mutilés ou 
même tués par des mines ou des pièges posés par les combattants 
de l'EI. 
     
    "DANGER-TNT" 
    Sur les bâtiments encore debout à Bachika, beaucoup portent 
des inscriptions prévenant "Danger-TNT". De nombreuses rues sont 
encore impraticables. 
    La tâche des équipes de déminage s'annonce colossale. Elles 
doivent à la fois désamorcer les engins placés dans les 
logements et ceux qui ont été enfouis le long de l'ancienne 
frontière délimitant les territoires tenus par l'EI. 
    Dans un village situé sur cette longue ligne de démarcation, 
des dizaines de piquets jaunes sont fichés dans le sol pour 
tracer un chemin sûr vers l'école locale. 
    "L'EI a décidé d'établir un champ de mine défensif, mais la 
plupart des champs de mines traversent des zones habitées", 
explique Salam Mohammed, membre de l'ONG Mines Advisory Group 
(MAG), spécialisée dans les opérations de déminage. 
    "En même temps, ils ont piégé les maisons en prévision du 
retour des habitants." 
    Salam Mohammed affirme que MAG a déjà retrouvé plus de 350 
engins explosifs dans ce village, repris cette année à l'EI. 
Dans les localités plus peuplées, comme Bachika, les opérations 
viennent à peine de commencer. 
     
    CONÇUES POUR TUER 
    Les mines terrestres, en majorité des dispositifs fabriqués 
dans les ateliers de l'Etat islamique, peuvent peser jusqu'à 35 
kg et sont conçues pour tuer, pas pour mutiler, observe Salam 
Mohammed. Sur les 25 victimes de mines enregistrées ces derniers 
mois dans la zone de Khazer, 16 sont mortes. 
    Désignant un fossé creusé en bordure de route, il raconte 
comment un villageois a été déchiqueté en sautant sur une mine. 
    La persistance du danger ne dissuade pourtant pas de 
nombreux candidats au retour. 
    "On savait que la zone était minée quand nous sommes 
revenus, mais nous avons loué une maison dans la zone de Khabat 
pendant près de deux ans et on n'avait plus d'argent", explique 
Hamid Zorab, un agriculteur de 73 ans. "on n'avait plus le 
choix". C'est pourtant à cause de ce retour hâtif que son fils 
est mort lorsqu'une bombe a explosé devant son logement. 
    Selon Salam Mohammed, le poids d'un enfant suffit à faire 
exploser la plupart des mines dont l'explosion peut détruire un 
véhicule. 
    Pour limiter les pertes en vies humaines, les employés de 
MAG montrent aux enfants comment reconnaître les munitions non 
explosées et autres pièges explosifs cachés dans les objets les 
plus anodins, réfrigérateurs, tuyaux de canalisation, jouets. 
    "Les enfants deviennent experts en explosifs", dit Khalil 
Khobyar, revenu vivre avec sa famille. 
 
 (Nicolas Delame pour le service français, édité par Gilles 
Trequesser) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.