1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Réouverture de l'"escalier saint" qu'aurait gravi le Christ
AFP12/04/2019 à 16:00

Capture d'écran d'une vidéo de l'AFPTV filmant, le 12 avril 2019 à Rome, des pèlerins gravissant à genoux l'escalier qu'aurait emprunté le Christ avant de comparaître devant Ponce Pilate ( AFP / Giovanni GREZZI )

L'escalier qu'aurait emprunté Jésus-Christ avant de comparaître devant le préfet romain de la Judée Ponce Pilate a été rouvert jeudi à Rome à la foule des pèlerins qui a ont commencé à le gravir à genoux comme des millions avant eux au fil des siècles.

Cet escalier de marbre de 28 marches, aurait été rapporté de Jérusalem à Rome sous le règne de l'empereur Constantin, selon une légende jamais vérifiée, avant d'être recouvert en 1723 de bois afin de le protéger du passage des pèlerins.

Cette protection a été brièvement retirée en 1950 pour un nettoyage sommaire et depuis, cet escalier de marbre, censé être tâché du sang du Christ à la 11ème marche, n'avait jamais été rendu à la lumière.

Nina, une Ukrainienne vivant à Rome, était parmi l'une des premières à monter à genoux ces marches, usées parfois jusqu'à 15 cm de profondeur par des siècles de ferveur chrétienne.

"Je suis venue pour prier pour mon pays en guerre", a-t-elle déclaré à l'AFP.

"C'était très émouvant de savoir qu'on empruntait le même escalier que le Christ", a expliqué Angela, originaire de Rome.

Une fois la protection de bois retirée, les restaurateurs ont eu la surprise de découvrir des milliers de petits billets, ex-votos laissés par les pèlerins ou des pièces de monnaie, a expliqué devant la presse l'un des responsables des travaux Paolo Violini.

Mais nul ne sait encore si cet escalier, qui se trouve à Rome depuis des siècles, est bien celui qui se serait trouvé il y a un peu moins de 2000 ans à Jérusalem au temps du Christ.

"Il n'y a aucune certitude scientifique, mais la possibilité désormais de faire certaines études pour tenter d'y parvenir", a expliqué à l'AFP M. Violini.

Pendant deux mois, à compter de jeudi, la "scala santa" (escalier saint), sera ouvert au public, avant d'être à nouveau recouvert, a assuré de son côté Barbara Jatta, la directrice des musées du Vatican, qui a participé à la restauration.

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mlaure13
    12 avril17:30

    ...si jésus pouvait voit ça...il aurait honte pour l'homme...;-(((

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer