Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Renégocier la dette grecque, priorité de Tsipras II, dit Syriza

Reuters21/09/2015 à 09:52

par Renee Maltezou ATHENES, 21 septembre (Reuters) - Négocier un allègement de la dette grecque figurera en tête des priorités du nouveau gouvernement d'Alexis Tsipras, a déclaré lundi matin un cadre influent du parti Syriza, reconduit au pouvoir lors des élections législatives de dimanche en Grèce. "Nous continuerons les négociations dans la période à venir, avec la question de la dette comme première et plus importante des batailles", a dit cette source. Le parti de la gauche radicale a obtenu dimanche une victoire plus nette que prévue et Tsipras, qui sera investi dans l'après-midi selon une source à la présidence grecque, entend reconduire la coalition qu'il formait dans la précédente législature avec les Grecs indépendants (droite souverainiste). Mais pour renforcer la position d'Athènes dans les discussions à venir avec ses partenaires européens sur le poids de la dette grecque, il tentera de forger un consensus élargi avec les autres partis politiques, a ajouté ce cadre de Syriza. "Nous allons demander à toutes les forces politiques de soutenir nos efforts", a-t-il dit. UN PLAFONNEMENT DU SERVICE DE LA DETTE Plusieurs gouvernements européens, à commencer par l'Allemagne, s'opposent à une réduction de la dette grecque mais ne sont pas hostiles à son rééchelonnement. La semaine dernière, des sources au sein de la zone euro ont indiqué à Reuters que les gouvernements étaient prêts à plafonner à 15% du PIB de la Grèce le service de la dette qui pèse sur les finances publiques. Ce mécanisme prévu sur le long terme aurait pour effet de réduire le montant consacré chaque année par l'Etat grec au paiement des intérêts et au remboursement de la dette publique en cas de ralentissement économique et de l'augmenter si la croissance est plus soutenue. (voir ID:nL5N11N4AJ ) La Grèce plaide pour une réduction du montant nominal de sa dette aux autres pays de la zone euro, mais les ministres des Finances de l'Eurogroupe ont catégoriquement exclu cette hypothèse le mois dernier. En avril, le montant total de la dette publique grecque atteignait 301,5 milliards d'euros, dont 197 milliards d'euros dus à ses partenaires de la zone euro. Rapporté au poids de son économie, l'endettement de la Grèce représente encore 168,8% de son PIB, contre 177,1% en 2014. Pour le Fonds monétaire international (FMI), la dette publique d'un Etat n'est soutenable qu'à condition de ne pas dépasser 120% du PIB. Toujours selon ce cadre de Syriza, Alexis Tsipras envisage en outre de former un conseil national de politique européenne qui intégrerait des représentants d'autres partis siégeant au Parlement. Ce conseil aurait un rôle de conseil auprès du futur ministre des Finances. Ce poste devrait, selon le quotidien Ethnos, être confié de nouveau à Euclide Tsakalotos, qui a succédé début juillet à Yanis Varoufakis et a négocié les termes du troisième plan d'aide financière accordé cet été à la Grèce. Pour Malcolm Barr, analyste chez JP Morgan, les discussions devraient aboutir d'ici le début de l'année prochaine sur une restructuration de la dette grecque. "Nous continuons de penser que le programme (du plan d'aide) progressera suffisamment pour permettre une restructuration des prêts de pays de la zone euro d'ici la fin du premier trimestre 2016", écrit-il dans une note. LIEN Pour le POINT sur les élections: ID:nL5N11P0JB (Marc Angrand et Henri-Pierre André pour le service français)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.