Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Regrets à l'OMC après l'échec de l'accord de Bali

Reuters01/08/2014 à 12:06

(Actualisé avec réaction américaine) SYDNEY/GENEVE, 1er août (Reuters) - Plusieurs pays membres de l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) ont exprimé leurs regrets vendredi au lendemain de l'échec de l'adoption d'un accord sur le commerce mondial en raison des exigences de l'Inde. Les ministres de l'OMC avaient jusqu'au 31 juillet pour adopter ce texte scellé le 7 décembre dernier à Bali et présenté comme le premier grand accord commercial multilatéral conclu par l'OMC. "Nous n'avons pas été capables de trouver une solution qui nous permette de combler ce désaccord", a regretté le directeur général de l'OMC, le Brésilien Roberto Azevedo, à Genève, deux heures avant l'expiration de la date butoir à minuit (22h00 GMT jeudi). La plupart des diplomates s'attendaient à ce que le pacte soit entériné sans accroc au cours de la semaine, marquant le seul succès de l'OMC en 19 ans d'existence, depuis sa création en janvier 1995. Ils ont déploré que l'Inde ait opposé son veto - les décisions doivent être prises par consensus - à la dernière minute. New Delhi insistait pour qu'en échange de sa signature de l'accord de "facilitation" censé standardiser et simplifier les procédures douanières, des progrès soient enregistrés sur un autre pacte lui donnant plus de liberté pour subventionner les céréales. Le nouveau gouvernement nationaliste indien, en place depuis mai dernier, réclame la conclusion d'un accord permanent sur les subventions alimentaires en même temps que l'accord de facilitation, alors que Bali prévoyait au départ une possibilité de conclure en quatre ans, jusqu'en 2017. En visite en Inde, le secrétaire d'Etat américain John Kerry a fait part de ses regrets lors d'une entrevue avec le Premier ministre Narendra Modi. "Le refus de signer l'Accord de facilitation du commerce envoie un signal troublant et nuit à l'image même que le Premier ministre Modi tente de donner de l'Inde", a dit un responsable du département d'Etat rendant compte de la rencontre entre les deux hommes. En Australie, le ministre du Commerce, Andrew Robb, a fait part de la "profonde déception" de son pays. L'accord de Bali devait permettre à l'OMC de conclure sur une note positive le cycle de négociations dit de Doha, entamé en 2011. (voir ID:nL5N0JM017 ) "Certains y voient le coup de grâce pour Doha et poussent en faveur d'une réforme plurilatérale, qui laissera sur le côté ceux qui ne veulent pas suivre", a déclaré un responsable australien ayant participé aux discussions. "Je suis d'accord avec le directeur général pour dire que cette action a placé l'OMC dans une situation très incertaine", a déclaré le représentant des Etats-Unis à l'OMC, Michael Punke. (Matt Siegel et Tom Miles avec David Brunnstrom à New Delhi; Jean-Stéphane Brosse et Henri-Pierre André pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.