Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Régionales: Xavier Bertrand certain de l'emporter sur le RN au second tour
AFP03/05/2021 à 19:42

Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France, durant un meeting à Maubeuge, le 3 mai 2021 ( AFP / FRANCOIS LO PRESTI )

Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France, durant un meeting à Maubeuge, le 3 mai 2021 ( AFP / FRANCOIS LO PRESTI )

Le président ex-LR de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand, s'est affirmé certain de l'emporter sur le RN au deuxième tour en dépit de son refus réitéré de toute alliance avec le LREM, en lançant lundi sa campagne pour sa réélection aux régionales. 

"Je ne sais pas qui sera en tête au premier tour", "mais en restant nous-mêmes, nous l'emporterons au soir du deuxième tour, j'en suis absolument convaincu", a déclaré l'actuel patron de la Région, également candidat à la présidentielle, partant en bataille régionale sous le slogan "Se battre pour vous".  

"Voila cinq ans, nous étions 16 points derrière le FN au premier tour, aujourd'hui d'après les sondages nous avons progressé de neuf points", a souligné, lors d'une conférence de presse à Maubeuge, celui qui avait emporté la région en 2015 face à Marine Le Pen grâce au désistement de la liste socialiste. 

Selon une enquête BVA pour Orange et RTL publiée lundi, Xavier Bertrand devancerait légèrement son rival RN Sébastien Chenu au premier tour (avec 33% des voix contre 31%), et l'emporterait largement en cas de triangulaire avec la gauche. Mais il  serait talonné de près par le RN (36% des voix contre 34%) si la tête de liste en Marche, Laurent Pietraszewski, se maintenait au second tour.

"Pas d'alliances au premier tour, pas d'alliances au deuxième, la même liste le même projet", a martelé M. Bertrand, qualifiant à nouveau "de tragique erreur" l'accord conclu dans la région Paca pour le retrait de la liste LREM au profit du président sortant LR Renaud Muselier. 

"J'assume le fait que c'est la même campagne, les régionales et la  présidentielle, parce que c'est la même conception que j'ai, il faut redresser notre pays, les Hauts-de-France iront mieux si la France va mieux", a aussi souligné le double candidat. 

Selon l'enquête BVA, son ambition présidentielle ne dissuaderait pas les électeurs de le soutenir aux régionales. 

"Le retour de l'autorité dans tout le pays, ça profitera aussi à ma région, et cette République des territoires où je veux mettre fin à ce centralisme parisien (...) c'est que je porte dans mon projet", a mis en avant M. Bertrand. 

Dans les Hauts-de-France, "notre engagement c'est de nous battre (...) pour l'emploi, encore et encore, continuer à faire reculer le chômage, il a reculé mais pas assez, c'est se battre pour le pouvoir d'achat", pour la sécurité, la santé, la ruralité, a-t-il fixé comme feuille de route. 

"Nous devons nous attaquer aux raisons qui poussent nombre de nos habitants dans les bras des extrêmes", a-t-il insisté, se prévalant d'avoir lors de son premier mandat "peut-être su faire reculer les raisons de la colère ou de la misère".  

Il a notamment annoncé en cas de réélection un financement jusqu'à 90% du permis de conduire pour les jeunes en formation, une prise en charge partielle des mutuelles santé des apprentis, étudiants et personnes âgées, ainsi que le financement par la région des équipements des polices municipales et de la vidéo-protection des communes. 

Il s'est aussi engagé à "continuer à travailler avec tout le monde", se targuant de collaborations tissées par la majorité régionale avec toutes les tendances. "Personne ne peut dire que nous avons eu un comportement sectaire" a-t-il insisté, jugeant aussi que les électeurs de gauche pouvaient se retrouver sur ses objectifs "de justice sociale". 

cab/rl/caz

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer