1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Régionales-Faible avance de la droite en Île-de-France-Sondage
Reuters10/11/2015 à 08:29


PARIS, 10 novembre (Reuters) - La liste de droite conduite par Valérie Pécresse en Île-de-France en vue des régionales de décembre ne devance celle du socialiste Claude Bartolone que d'un point dans les intentions de vote pour le second tour, selon un sondage publié mardi. D'après cette enquête Ifop et Fiducial pour Paris Match, I-télé et Sud Radio, la liste des Républicains et des centristes de l'UDI et du Modem est créditée de 39%, contre 38% pour le PS, dans l'hypothèse d'une fusion avec le Front de gauche et Europe Ecologie-Les Verts (EELV). La liste Front national (FN), menée par Wallerand de Saint-Just, arrive en troisième position, avec 23% des intentions de vote. Cet équilibre est quasiment identique à celui observé par le même institut fin septembre: Valérie Pécresse figurait en tête (40%), devant Claude Bartolone (39%) et Wallerand de Saint-Just (21%). (voir ID:nL5N11W0K4 ) "A la différence d'autres régions, la liste conduite par Valérie Pécresse parvient à contenir la fuite des électeurs de l'ex-UMP vers le Front National", relève Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l'Ifop. "S'ajoute à cela la difficulté pour Valérie Pécresse, en dépit de l'union des Républicains avec l'UDI et le MoDem, à séduire l'électorat centriste", poursuit-il en avançant comme explication possible son image "trop droitière". Au premier tour, la principale liste de droite obtiendrait 32% des suffrages, celle du Parti socialiste (PS), du Parti radical de gauche (PRG) et de l'Union des démocrates et écologistes 25% et celle du FN 18,5%. Les listes EELV d'Emmanuelle Cosse (9%) et Front de gauche de Pierre Laurent (7,5%) ne sont pas loin du seuil des 10% requis pour se maintenir au deuxième tour. Cette étude a été réalisée en ligne du 3 au 6 novembre auprès d'un échantillon de 902 personnes extrait d'un échantillon 1.003 personnes représentatif de la population d'Île-de-France âgée de 18 ans et plus. (Simon Carraud, édité par Yann Le Guernigou)

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M1589075
    10 novembre11:57

    Ne considérant pas la liste de EELV comme capable de diriger une région je vois avec satisfaction que elle n'atteint pas les 10% et qu'elle ne pourra pas se maintenir .Ouf!!Et la liste musulmane qui va se présenter combien?

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer