1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Région parisienne : la folle rumeur des enlèvements d'enfants
Le Point25/03/2019 à 14:20

C'est une rumeur qui circule sur les réseaux sociaux. Images et témoignages à l'appui, des internautes diffusent de prétendues images de kidnappeurs qui rôdent en région parisienne. Certaines publications les situent à Sevran, Aulnay, Sarcelles ou encore Clichy-sous-Bois, explique Le Parisien. Mais à chaque fois, il n'y a rien derrière la fake news, seulement une véritable psychose et l'emballement des réseaux sociaux.L'affaire dure déjà depuis au moins plusieurs jours, prenant corps à chaque fois dans une ville différente. Le 17 mars dernier, deux hommes, soupçonnés d'être des kidnappeurs, sont frappés par des jeunes et leur fourgonnette est incendiée. L'affaire prend de telles proportions que la préfecture de police de Paris s'est sentie obligée de réagir sur Twitter. « #FakeNews. Une fourgonnette blanche circule entre les villes de Nanterre et Colombes pour enlever des jeunes femmes. À la suite du partage de cette rumeur sur les réseaux sociaux, deux personnes ont été injustement accusées puis lynchées. Ne relayez plus cette fausse information. »Lire aussi La fake news du violeur étranger acquitté pour non-maîtrise des « ?codes culturels? »La difficulté du démentiSi démentir un cas est facile, le problème, c'est qu'il ne s'agit pas que d'une rumeur mais de plusieurs qui s'entrecroisent. Certains expliquent qu'il s'agirait de tentatives d'enlèvement à des fins de prostitutions. D'autres de trafics d'organes. Parfois il...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer