Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Regain de tension entre VTC et chauffeurs Uber

Reuters17/12/2016 à 18:53

REGAIN DE TENSION ENTRE VTC ET CHAUFFEURS UBER

PARIS (Reuters) - La tension est remontée samedi entre les conducteurs VTC et la société Uber en l'absence de négociations sur les conditions de leur coexistence sur fond de concurrence acharnée.

Les premiers se plaignent d'une concurrence déloyale de la part de la plateforme numérique d'origine américaine, qui permet de mettre en relation des conducteurs et des particuliers.

Ils ont repris samedi leurs actions de blocage de la circulation, notamment autour de l'aéroport parisien d'Orly, après avoir accepté vendredi une trêve de 24 heures pour permettre l'ouverture de discussions.

"C'était un ultimatum qui était fixé avec le gouvernement. Malheureusement, on est obligé de reprendre les opérations de blocage parce que dans ce pays, pour se faire entendre, on doit manifester", a déclaré Sélim, un chauffeur VTC, à BFMTV.

Les conducteurs de véhicules de transport avec chauffeur (VTC) accusent notamment Uber de vouloir choisir ses interlocuteurs et de refuser de discuter avec eux tant qu'ils maintiennent leur mouvement de protestation.

"Tant qu'on n'aura pas du gouvernement une date précise, une heure précise, avec les patrons de plateformes, pour discuter du secteur, on ne pourra pas lever notre mouvement", a déclaré à Reuters Sayah Baaroun, le secrétaire général du Syndicat des chauffeurs privés SCP VTC Unsa.

Le syndicat menace de poursuivre son mouvement dimanche et de l'étendre notamment à l'aéroport parisien de Roissy.

La société Uber a pour sa part annoncé qu'elle portait plainte après des incidents dont ont été victimes, notamment vendredi soir et dans la nuit, certains de ses utilisateurs, de la part de conducteurs de VTC.

Dans un communiqué, elle a également demandé au ministère de l'Intérieur la mise en place d'une protection policière.

Le secrétaire d'Etat aux Transports a renvoyé samedi les protagonistes dos-à-dos, tout en lançant un appel au calme et au dialogue.

"Alain Vidalies condamne avec la plus grande fermeté les violences inacceptables constatées cette nuit dans le cadre du mouvement de chauffeurs VTC", lit-on dans un communiqué.

"Il déplore également le non respect de la trêve décidée hier midi avec leurs représentants et leur demande de mettre fin à ce mouvement et aux blocages qui perturbent la circulation sur la voie publique", ajoute le secrétaire d'Etat.

Il demande parallèlement à Uber d’engager des discussions avec l’ensemble des organisations syndicales "dès que ces manifestations seront terminées" et annonce qu'il recevra la direction de la société en début de semaine.

(Emmanuel Jarry)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.