1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Regain de mobilisation pour le climat à Strasbourg
AFP24/05/2019 à 15:59

La Marche pour le climat qui s'est ébranlée vendredi à l'appel de "Youth for Climate" à Strasbourg pour rejoindre le Parlement européen, réunissait plus d'un millier de manifestants (1.100 selon la préfecture du Bas-Rhin), net regain de mobilisation à deux jours du scrutin européen.

Les jeunes "pensent qu'il faut se mobiliser pour montrer aux adultes qu'ils doivent aller voter, et voter pour le climat", a déclaré, en tête de la manifestation, Naïs, 17 ans, élève de terminale au lycée international de Strasbourg.

Les précédents éditions n'avaient plus rassemblé que quelques dizaines à quelques centaines de sympathisants dans la capitale alsacienne après les 4.000 à 5.000 manifestants décomptés lors des marches similaires organisées à la mi-mars.

"Et un, et deux et trois degrés, c'est un crime contre l'humanité, et quatre et cinq et six degrés, c'est la fin de l'humanité", scandaient les manifestants massés derrière une banderole de "Youth for Climate Strasbourg".

"Dans ma classe, nous sommes presque tous engagés", soulignait Alexine, 18 ans, lycéenne à Illkirch-Graffenstaden (Bas-Rhin), à quelques kilomètre de Strasbourg.

Sur les cartons brandis par les jeunes, on pouvait lire: "Aux arbres citoyens !", "Quand c'est fondu, c'est foutu", "Echec politique, réveil climatique" ou "Pour une Europe verte".

A la veille de cette manifestation réunie à l'occasion d'une nouvelle journée de "grève mondiale pour le climat", le site youthforclimate.fr, décomptait plus de 1.770 villes participantes dans 90 pays, dont une centaine de villes en France.

Le collectif, né après l'appel à la grève scolaire de la jeune Suédoise Greta Thunberg, souhaitait organiser des rassemblements devant des institutions européennes comme la Banque centrale européenne (BCE) à Francfort et le Parlement européen, à Strasbourg et Bruxelles.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer