Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Réfugiés-Valls fustige les pays de l'UE qui ne "jouent pas le jeu"

Reuters16/09/2015 à 17:25

(Actualisé avec Valls) PARIS, 16 septembre (Reuters) - Le Premier ministre Manuel Valls a fustigé mercredi les pays de l'Union européenne qui refusent de prendre leur part des réfugiés qui affluent aujourd'hui sur le Vieux Continent, rappelant aux pays de l'Est que la solidarité est à double sens. Plusieurs pays, comme la Slovaquie, la Hongrie ou la République tchèque, ont refusé lundi à Bruxelles un plan de répartition obligatoire de 120.000 réfugiés supplémentaires arrivés dans des pays comme l'Italie et la Grèce. La France, a répété Manuel Valls lors d'un débat sur les réfugiés à l'Assemblée nationale, est prête à prendre à sa charge 24.000 de ces réfugiés. "Plusieurs pays refusent cependant aujourd'hui de jouer le jeu", a-t-il ajouté. "C'est inacceptable. Ces pays oublient aussi leur propre Histoire et ces hommes et ces femmes que nous avons accueillis en France quand eux-mêmes fuyaient la dictature et la persécution communistes." "Chacun doit prendre sa part de l'effort, en fonction bien sûr, de ses capacités", a poursuivi le Premier ministre. "La solidarité, ce n'est pas à la carte. Elle vaut pour tous, elle est donc aussi exigible de tous. Sinon, c'est le sens même du projet européen qui s'effondre." Pour lui, ce sujet doit être "impérativement" résolu lors d'une nouvelle réunion des ministres de l'Intérieur de l'UE mardi prochain. L'Allemagne, dont plusieurs responsables politiques ont menacé de réduire les transferts en faveur des pays de l'Est s'ils refusent d'accueillir des réfugiés, et l'Autriche ont demandé mardi un sommet extraordinaire des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne la semaine prochaine. Le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, a déclaré mercredi que la France y était favorable mais veut des avancées préalables au niveau des ministres de l'Intérieur. "La France soutient l'idée d'un Conseil européen parce qu'il est nécessaire que l'Europe continue à discuter et à avancer mais elle soutient surtout la nécessité qu'avant ce Conseil européen, quelle que soit sa date, il y ait un conseil JAI qui soit conclusif sur un certain nombre de points", a-t-il dit lors du compte-rendu du conseil des ministres. Le conseil JAI (Justice et affaires intérieures) réunit les ministres de l'Intérieur et/ou de la Justice européens. Si les ministres de l'Intérieur des Vingt-Huit n'ont pas réussi à se mettre d'accord sur un système de répartition des réfugiés, ils sont parvenus à un compromis sur l'installation de centres d'accueil européens dans les pays de première arrivée, comme l'Italie, pour faire le tri entre les réfugiés et les migrants économiques. Le président du Conseil européen, Donald Tusk, a fait savoir qu'il donnerait sa réponse jeudi sur l'éventuelle tenue d'une réunion des chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE. (Yves Clarisse, avec Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.