1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Réformes du lycée et de l'université : nouvelle journée d'action mardi

Le Monde06/02/2018 à 06:00

Manifestation contre l'instauration des attendus à l'entrée à l'unviersité, le 1er février à Paris.  AFP / THOMAS SAMSON

Les défilés du 1er février, qui dénonçaient surtout les futures règles d'accès à la fac, ont peu mobilisé. Cette fois, le SNES-FSU, premier syndicat du secondaire, appelle les enseignants à la grève.

Des syndicats lycéens, étudiants et enseignants appellent à une nouvelle journée de mobilisation, mardi 6 février, pour demander le retrait de la réforme de l'accès à l'université et du projet d'un nouveau baccalauréat. Il s'agit d'« amplifier » la mobilisation commune lancée jeudi 1er février, avec un faible succès. Vingt mille manifestants y avaient pris part, selon les organisateurs, dont dix mille à Paris. Mais la préfecture n'avait dénombré que deux mille quatre cents personnes défilant dans la capitale.

De nouveaux défilés sont prévus mardi, notamment à Paris -- à 14 heures, du Luxembourg jusqu'au ministère de l'éducation --, à Toulouse et à Strasbourg. Les mots d'ordre sont plus larges que ceux du 1er février, banderoles et manifestants avaient alors principalement dénoncé l'instauration de la sélection à l'entrée de l'université par la réforme qui doit être examinée les 7 et 8 février au Sénat. Mardi, la journée devrait être centrée sur les projets de réforme du baccalauréat et du lycée, que le ministre de l'éducation, Jean-Michel Blanquer, doit annoncer le 14 février, et qui, selon les pistes esquissées par le rapport Mathiot, augmente le contrôle continu.

« Questions d'effectifs » Avec la CGT Educ'action, le SNUEP-FSU et SUD-Education, le premier syndicat du secondaire, le SNES-FSU, appelle cette fois les enseignants à la grève, alors qu'il les avait seulement incités à se « mobiliser » la semaine dernière. « L'appel à la grève dans le second degré est lié à la ...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer