1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Réforme du lycée : pourquoi les maths sont indispensables
Le Parisien25/04/2019 à 17:51

Réforme du lycée : pourquoi les maths sont indispensables

Vous pensez que les mathématiques et vous, ça fait trois ? Détrompez-vous, vous baignez dedans. Vous en faites, l'air de rien, à longueur de journée. Par exemple, quand vous adaptez les proportions de votre recette préférée de quatre à six convives grâce à un produit en croix, ou quand vous comparez des offres de prêt immobilier avec un taux d'intérêt dépendant de la durée de l'emprunt.

Et quand ce n'est pas vous qui vous creusez les méninges, vos appareils numériques travaillent pour vous. En une fraction de seconde, les algorithmes du moteur de recherche de votre smartphone trient des millions de résultats, et votre GPS calcule l'itinéraire optimal pour aller d'un point A à un point B en un minimum de temps, grâce aux satellites et à la trigonométrie.

Les maths sont partout, et elles peuvent rapporter gros : selon une étude de l'Agence pour les mathématiques en interaction avec l'entreprise et la société, parue en 2015, elles sont directement impliquées dans 9 % des emplois en France et apportent à notre économie 285 milliards d'euros de valeur ajoutée, soit 15 % du PIB !

Réconcilier les élèves avec cette matière

Les maths n'ont jamais été aussi omniprésentes, mais leur enseignement est remis en question. La réforme du lycée portée par le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer va supprimer dès la rentrée prochaine les séries littéraires (L), économique et sociale (ES) et scientifique (S) en classes de première et de terminale générales. À la place, les élèves bénéficieront d'un tronc commun de seize heures hebdomadaires comportant du français, de l'histoire-géo, de l'enseignement moral et civique, des sciences, des langues vivantes, du sport... mais plus de maths.

Ils pourront en revanche choisir la discipline comme spécialité. Une option d'ailleurs plébiscitée par les élèves de seconde qui étrennent la réforme cette année : 70 % d'entre ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer