1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Réforme des retraites : "Impossible" d'appliquer le futur régime seulement aux nouveaux entrants, répète Delevoye
Boursorama avec AFP Services07/11/2019 à 16:22

Cela reviendrait à créer un 43e régime de retraite, assure le haut-commissaire.

Jean-Paul Delevoye à Paris, le 30 septembre 2019. ( AFP / ERIC FEFERBERG )

C'est une "question d'équité". Le haut-commissaire aux retraites, Jean-Paul Delevoye, a estimé mercredi 7 novembre qu'il est "impossible" de réserver le nouveau régime universel de retraites aux seuls nouveaux entrants sur le marché du travail, dans un entretien au Parisien.

Interrogé sur ce qu'on appelle également la "clause du grand-père" , M. Delevoye affirme que "cela reviendrait à créer un quarante-troisième régime". "C'est impossible ! Si on fait la 'clause du grand-père' pour une profession, il faut la faire pour tout le monde, question d'équité, ça veut dire que l'on renonce à la réforme", tranche-t-il.

Le président Emmanuel Macron avait laissé entendre le 28 octobre qu'il pourrait privilégier cette piste pour la réforme qui doit créer un système de retraite "universel" par points, se substituant aux 42 régimes existants. Pour M. Delevoye, ceux qui défendent aujourd'hui la "clause du grand-père" dans la majorité, doivent "maîtriser (leurs) nerfs".

Graphique montrant les différents régimes de retraite en France, par nombre de retraités par caisse. ( AFP / )

"Il n'y a pas de brutalité dans le système que nous proposons: ceux qui ont vingt-sept années de service et qui ont gagné le droit de partir en retraite vont garder ce droit", insiste le haut-commissaire. "Pour les autres, qui représentent plus de la moitié des salariés, la transition se ferait sur quinze ou trente ans", ajoute-t-il.

M. Delevoye affirme en outre que la réforme sera "votée en juin 2020" mais, précise-t-il, "s'il y a des assouplissements nécessaires de quelques mois, cela ne pose aucune difficulté". "Un projet aussi ambitieux ne souffre aucune interrogation de contingences électorales ou de timing politique lié aux municipales ou à la fin du quinquennat", poursuit M. Delevoye.

20 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • nayara10
    10 novembre21:04

    Ont voit bien que le social charme M5579

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer