1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Réforme des retraites : c'était leur première manif, ils expliquent pourquoi
Le Parisien06/12/2019 à 06:49

Réforme des retraites : c'était leur première manif, ils expliquent pourquoi

Plus de 800 000 personnes ont manifesté ce jeudi dans toute la France contre la réforme des retraites à l'appel des syndicats. 1,5 million selon la CGT, qui a compté 250 000 manifestants rien que dans la capitale. Dans le défilé parisien, certaines battaient le pavé pour la première fois. Témoignages.« C'est difficile d'éteindre un incendie après 62 ans »Sébastien, 46 ans, sapeur-pompier dans les Yvelines /LP/Nicolas Scheffer C'est avec son casque et son habit de sapeur-pompier que Sébastien, est venu manifester boulevard Magenta (Paris Xe). Une première pour cet homme de 46 ans, qui n'a que peu manifesté dans sa vie et toujours en civil. « On a une relation particulière avec la population. Venir en tenue, c'est une manière de dire fortement aux Français qu'on a besoin de leur soutien », explique-t-il alors que certains pompiers sont applaudis par la foule. Sébastien poursuit : « On a un devoir de faire notre métier de notre mieux, mais les politiques ont la responsabilité de nous donner les moyens de le faire. » Quant au sujet du jour, la réforme des retraites : « Vous vous imaginez éteindre un feu après 62 ans ? Nous avons des conditions particulières pour partir à la retraite qui tiennent au danger de notre profession et à l'importance d'être en bonne condition physique », insiste-t-il.Le pompier, agacé du « flou qui entoure la réforme », selon lui, dit attendre une position définitive du gouvernement, sur laquelle le dialogue pourra se construire. « Nous sommes les premiers témoins de la précarité des Français. On défend aussi les autres professions, dans une convergence des combats. C'est le seul moyen de se faire entendre », insiste-t-il. Pour lui, rendez-vous est pris avec une nouvelle manifestation fin janvier.« Nous sommes trois générations à manifester »Kevin, 39 ans, agent administratifUn coup d'œil devant, un autre derrière, Kevin est sur ses gardes. Ce papa de 39 ans, agent ...

Lire la suite de l'article sur LeParisien.fr

10 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • alphalog
    06 décembre09:00

    pas faux pour les pompiers à 62... sauf que comme d'hab chacun regarde son petit nombriltout le monde se fiche des vrais précaires qui eux vont crever la g. ouverte. Mais bon les avantages des cheminots sont plus fondamentaux...

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer