1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Réforme de l'Université : sénateurs et députés valident la nouvelle plateforme d'inscription

Le Parisien13/02/2018 à 22:07

Réforme de l'Université : sénateurs et députés valident la nouvelle plateforme d'inscription

Le texte reviendra en nouvelle lecture jeudi à l'Assemblée, puis au Sénat. Mais déjà, ce mardi, sénateurs et députés ont finalement trouvé un accord sur la réforme des règles d'entrée à l'université, accusée par certains élus de gauche d'instaurer une sélection post-bac. Le projet de loi ainsi modifié supprime notamment le tirage au sort et valide la mise en place de la nouvelle plateforme d'inscription Parcoursup, contestée par des syndicats étudiants.« C'est un esprit de responsabilité qui nous a animés : nous ne pouvions plus longtemps laisser dans le flou le plus complet tous les lycéens qui préparent leur entrée dans l'enseignement supérieur », a déclaré le rapporteur pour le Sénat, Jacques Grosperrin (LR), à l'issue de la commission mixte paritaire (CMP) chargée de trouver une version commune aux deux chambres. Le projet de loi de la ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, vise aussi à réduire le taux d'échec en première année de fac (61 % en licence).Réponse personnalisée et une sélection déguisée ?Avec la plateforme Parcoursup, mise en place dès cette année à la place de l'impopulaire APB, chaque université traitera les demandes d'inscription de manière personnalisée et répondra au vu des compétences et connaissances requises pour être admis dans la filière souhaitée. LIRE AUSSI > Parcoursup, comment ça fonctionne ?Le 1er février, lycéens, étudiants et enseignants s'étaient en revanche mobilisés pour demander les retraits de la réforme sur l'accès à l'université ainsi que du projet d'un nouveau bac. Selon Abdoulaye Diarra, le vice-président du syndicat étudiant Unef, quelque 20 000 personnes étaient mobilisées dans toutes la France, dont plus de 13 000 jeunes. Soit un peu moins de 1 % des enseignants à l'échelle nationale, selon le ministère de l'Education nationale. « On va être jugés sur nos notes, nos moyennes mais ça ne ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer