Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Réélu en Colombie, Santos promet de poursuivre vers la paix

Reuters16/06/2014 à 12:19

UN DEUXIÈME MANDAT POUR JUAN MANUEL SANTOS À LA TÊTE DE LA COLOMBIE

par Helen Murphy

BOGOTA (Reuters) - Juan Manuel Santos a été réélu dimanche pour un deuxième mandat à la présidence de la Colombie au terme d'un scrutin décisif pour les négociations de paix avec les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc), la guérilla marxiste active depuis un demi-siècle.

Le président sortant a remporté le second tour de l'élection présidentielle avec 50,9% des voix contre environ 45% pour son adversaire de droite Ivan Oscar Zuluaga qui a reconnu sa défaite.

L'élection avait pris des allures de référendum sur la stratégie mise en oeuvre par le chef de l'Etat sortant pour mettre fin à une guérilla dont le bilan s'élève à 200.000 morts.

"Cette élection était différente, ce qui était en jeu, ce n'était pas le nom d'un candidat mais la direction à prendre pour la nation", a dit Santos à ses partisans, entouré par sa famille. "Si l'on s'est mobilisé pour moi, c'est parce que l'on sait que l'histoire a ses période et que celle-ci est celle de la paix, celle de la fin d'un conflit long et cruel."

Santos s'est présenté devant ses partisans avec le mot "Paz" (paix) écrit au feutre sur la paume de sa main droite, un badge en forme de colombe de la paix sur le revers de sa veste.

"C'est la fin de plus de cinquante années de violence, le début d'une nouvelle Colombie", a-t-il dit.

Ivan Oscar Zuluaga, son rival de droite âgé de 55 ans, prônait pour sa part une relance de la politique de fermeté menée par son mentor, l'ancien président Alvaro Uribe, le prédécesseur de Santos qui a lutté contre les Farc avec l'appui des Etats-Unis.

"Le combat continue, demain est un autre jour", a lancé le candidat malheureux à ses troupes. "Cette élection confirme que la Colombie est une grande démocratie latino-américaine et nous sommes heureux de continuer de la défendre."

Après avoir longtemps prôné l'arrêt immédiat des négociations de paix, Zuluaga avait proposé entre les deux tours de les poursuivre mais en refusant toute amnistie des crimes commis et en interdisant à leurs auteurs de participer à la vie politique.

NÉGOCIATIONS AVEC L'ELN

Alvaro Uribe a rompu avec Juan Manuel Santos lorsque ce dernier a opté pour la négociation, après huit ans d'une dure répression militaire qui a coûté la vie à plusieurs chefs de file des Farc et qui a divisé par deux les effectifs du mouvement marxiste, désormais évalués à 8.000 hommes.

Les discussions, qui se déroulent à Cuba depuis novembre 2012, ont porté leurs fruits sur trois des cinq points à l'ordre du jour des négociations (réforme agraire; participation des rebelles à la vie politique colombienne; lutte contre la production et le trafic de drogue). Reste aux négociateurs à trouver un terrain d'entente sur l'indemnisation des victimes et sur la sortie du conflit avec notamment la question du désarmement.

Le score élevé obtenu par Zuluaga démontre qu'il sera difficile au chef de l'Etat de faire approuver par référendum un éventuel accord de paix avec les Farc. Pour nombre de Colombiens en effet, il est inacceptable que des guérilleros accusés de crimes contre l'humanité puissent bénéficier d'une amnistie ou se reconvertir dans la politique.

Santos, qui a annoncé dans la dernière semaine de campagne l'ouverture de négociations avec l'Armée de libération nationale (ELN), autre composante de la guérilla marxiste, a reconnu que le chemin serait long.

"C'est un triomphe pour les millions de compatriotes qui partagent notre rêve. Ils ont voté pour transformer la peur en espérance", a-t-il dit dimanche soir.

(Jean-Philippe Lefief, Nicolas Delame et Henri-Pierre André pour le service français)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.