Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Recycler les cordes de guitares, une idée "nickel"

RelaxNews 01/08/2012 à 15:17

Recycler les cordes de guitares, une idée "nickel"

(AFP) - Avis aux guitaristes: ne jetez plus vos cordes cassées ou usagées ! A l'initiative d'une jeune association, des studios et des magasins de musique les collectent désormais partout en France pour récupérer les métaux qui les composent, tel le nickel.

"On ne peut pas se permettre de jeter du nickel à la poubelle alors que dans 60 ans il n'y en aura plus", glisse à l'AFP Cédric Breuze, "guitariste depuis 25 ans" et président, à 34 ans, de Music Solidarity, association née début 2012 (www.musicsolidarity.com).

Son but ? Donner une seconde vie aux métaux composant les cordes de guitares, basses, violons ou pianos pour lutter, à son niveau, contre le gaspillage et financer, par la revente des métaux, l'envoi d'instruments vers l'Afrique.

Lancée pianissimo il y a quelques mois, l'initiative monte doucement en gamme, avec désormais près de 80 points de collecte partout en France : studios de répétition, écoles de musique, MJC, magasins de musique, etc.

"Je lui ai récemment envoyé un premier colis d'une dizaine de kilos", se réjouit Tom Marceau, luthier près de Rennes, qui lui réserve désormais les cordes et autres pièces métalliques qu'il portait avant en déchetterie.

Chez Star's Music, grand magasin spécialisé parisien, une affiche sensibilise les clients depuis quelques mois aux caisses. "Pour le moment, il n'y a pas encore beaucoup de gens qui viennent rapporter les cordes usagées, on récupère principalement les cordes usagées du magasin. Mais si cela peut inciter les gens, ce serait stupide de ne pas le faire", souligne le directeur Davy Dupré.

Reste à mettre en place le recyclage effectif des métaux récupérés. L'association souligne avoir trouvé une "société spécialisée dans le traitement des métaux précieux", comme l'or, contenus dans les cartes mères des téléphones portables ou des ordinateurs.

Avec Thiefaine en soutien

Plus des trois-quarts des cordes de guitares électriques sont constituées d'une "âme" en acier entourée d'un filetage en nickel, explique Cédric Breuze. D'autres métaux sont aussi dans son viseur, comme le tungstène présent dans des cordes de violons ou le cuivre présent dans celles de pianos.

L'association collecte aussi des cymbales cassées de batteries, faites en bronze (alliage de cuivre et d'étain) et contenant parfois de l'argent.

Pour certains métaux, comme le nickel, améliorer le recyclage est crucial : les réserves mondiales sont évaluées à 40 à 60 ans de production.

Mais les adeptes de six-cordes vont-ils jouer le jeu ?

"On voit le temps que cela a pris pour les cartons ou le verre dans la vie de tous les jours. Ca va être long...", craint Guillaume Sciota, directeur commercial de Guitar Shop, magasin bordelais associé au projet.

"La grosse problématique pour que mon association vive, c'est de savoir quel volume de cordes va être nécessaire" pour couvrir les frais de fonctionnement, reconnaît de son côté Cédric Breuze, rappelant que le nickel peut être réutilisé pour faire des piles rechargeables, des horloges ou des fourchettes.

A la bourse des métaux de Londres (LME), le nickel se négocie actuellement autour de 16.000 dollars la tonne.

"Je ne sais pas si mon projet est économiquement viable, mais je sais que c'est bon pour la planète...", ajoute le "patron" de Music Solidarity, qui profite des festivals d'été pour se faire connaître du milieu musical.

Aux Eurockéennes, il a collecté les cordes du groupe The Cure et a reçu une promesse d'engagement du chanteur Hubert-Félix Thiefaine.

De vendredi à dimanche, il poursuit sa "tournée" de promotion au festival Reggae Sun Ska, en Gironde.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.