1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Recul des ventes de logements neufs au 4e trimestre 2017 en France
Reuters13/02/2018 à 10:12

RECUL DES VENTES DE LOGEMENTS NEUFS AU 4E TRIMESTRE

PARIS (Reuters) - Les ventes de logements neufs ont reculé au quatrième trimestre 2017 en France, sur fond de recentrage des dispositifs d'aide à l'investissement locatif (dispositif Pinel), selon les données publiées mardi par le ministère de la Cohésion des territoires.

Le nombre de réservations de logements neufs entre octobre et décembre a ainsi diminué de 3,8% des par rapport au dernier trimestre 2016, à 34.700 unités. Sur l'année, les réservations enregistrent cependant une hausse de 2,1 % par rapport à 2016.

Les réservations d'appartement enregistrent un recul relativement moindre (-2,9 %) que celui opéré sur le marché des maisons individuelles (-12,9%).

La baisse est plus marquée au niveau des mises en vente de logements neufs, qui accusent au dernier trimestre 2017 un recul de 13,2% par rapport à la même période de 2016, doublé d'un dynamique annuelle en déclin de 4,3%.

Près de 121.793 logements neufs ont été mis en vente en 2017, un volume inférieur aux réservations sur la même période (129.817 réservations).

Globalement, l'"ajustement du volume de nouveaux logements commercialisés permet ainsi aux promoteurs de stabiliser l'encours de logements proposés à la vente en fin d'année", note le ministère.

L'offre commerciale de logements est en effet quasi stable, en hausse de 0,4% à fin 2017 par rapport aux niveaux de fin 2016, mais avec une forte disparité entre appartements (+1,1%) et maisons individuelles (-6,7%).

Dans les zones B2, communes allant de 50.000 habitants à 250.000 habitants concernées par une suppression du dispositif Pinel d'aide à l'investissement locatif au 1er janvier 2018, les statistiques notent "un profil conjoncturel atypique", avec une baisse des mises en vente au 4e trimestre (-24,4 %) doublée d'une forte augmentation des réservations (+14,0 %) par rapport au dernier trimestre 2016.

Egalement concernées, les zones C (rurales) connaissent pour leur part un certain dynamisme en 2017 avec une hausse des mises en vente aussi bien que des réservations (respectivement de 17,6% et 12,9%).

(Julie Carriat, édité par Yann Le Guernigou)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer