Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Record des redressements pour travail au noir en 2015

Reuters04/04/2016 à 12:17
    PARIS, 4 avril (Reuters) - Le travail dissimulé a fait 
l'objet de redressements d'un montant record en 2015, à 460 
millions d'euros de cotisations, selon des estimations de 
l'Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss) 
révélées lundi par Les Echos. 
    Outre le travail au noir, dont le montant détecté est en 
hausse de 13% en 2015, l'agence estime que la fraude au 
prélèvement social, plus large, représente entre 6,1 et 7,4 
milliards d'euros de cotisations perdues en France, soit environ 
2% du total perçu par les Urssaf (Unions de recouvrement des 
cotisations de sécurité sociale et d'allocations familiales). 
    La fraude volontaire ou involontaire détectée aux 
cotisations de Sécurité sociale, de retraites complémentaires 
des cadres et salariés (Agirc-Arrco) et à l'assurance chômage 
s'établit pour sa part à 1,3 milliards d'euros en 2015.  
    Le ciblage des fraudeurs s'est amélioré l'année dernière, 
87% des actions de contrôle se soldant par un redressement, un 
taux en hausse de près de cinq points par rapport à 2014. 
    En 2014, la Cour des Comptes avait estimé que la fraude au 
prélèvement était comprise dans une fourchette de 20,1 à 24,9 
milliards d'euros pour l'année 2012, plus du triple des 
nouvelles estimations de l'agence de pilotage des Urssaf. 
    L'étude publiée lundi, fruit de quatre années d'enquête, 
inclut des contrôles aléatoires dans certains secteurs d'emploi 
(hôtellerie, restauration, BTP) afin d'éviter des projections 
théoriques fondées uniquement sur les fraudes détectées. 
Celles-ci sont en effet susceptibles d'être faussées à mesure 
que les services de recouvrement gagnent en efficacité. 
    Parmi les redressements, 870 millions sont attribuables à un 
mauvais calcul des cotisations par les entreprises, et relèvent 
du "contrôle comptable d'assiette", qui n'entraîne pas 
systématiquement de pénalité. 
    Certaines entreprises se sont en outre acquittées de sommes 
trop importantes et 189 millions d'euros leur ont été restitués 
en 2015. 
 
 (Julie Carriat, édité par Yves Clarisse) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.