Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Reconfinement : pas d'"hystérie" dans les supermarchés, mais une forte affluence
Boursorama avec Media Services29/10/2020 à 14:11

Si certains "ont commencé à acheter un peu plus et à stocker certains produits de base", les Français savent désormais que l'approvisionnement alimentaire ne posera pas problème pendant le confinement, assure le président d'Intermarché.

(illustration) ( AFP / PHILIPPE DESMAZES )

(illustration) ( AFP / PHILIPPE DESMAZES )

À la veille du reconfinement en France, il n'y avait pas mercredi de scènes "d'hystérie" dans les supermarchés, comme au mois de mars, a assuré jeudi 29 octobre le président d'Intermarché et de Netto Thierry Cotillard. Il s'est par ailleurs montré rassurant sur les stocks.

"On a connu notamment hier (mercredi) une accélération du trafic et de la dépense moyenne, qui se traduit par une progression de l'ordre de 30 à 50% du chiffre d'affaires selon les points de vente, par rapport au même jour de l'année dernière, a-t-il expliqué. Certains consommateurs ont commencé à acheter un peu plus et à stocker certains produits de base, mais c'est sans commune mesure avec les volumes qu'on a connu le 16 mars. Lors du premier confinement, la communication n'avait pas été faite pour dire que les surfaces alimentaires resteraient ouvertes, là les Français savent que les grandes surfaces vont rester ouvertes, il n'y a pas cette frénésie ou cette hystérie qui avait été collective au moment du premier confinement .

Thierry Cotillard a affiché sa confiance en ce qui concerne la gestion des stocks. "On doit être rassurants, on va tenir sans problème la chaîne alimentaire . Lors du premier confinement il y avait déjà eu une union sacrée entre producteurs, transporteurs et distributeurs, elle a tenu et elle tiendra avec une situation aujourd'hui plus favorable car les industriels ont pu reconstituer les stocks. On est mieux préparés à gérer ce reconfinement , et la demande va être moins forte en raison de tous les repas qui seront servis en cantines et qui ne passeront pas par le canal de la grande distribution."

8 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • janaliz
    30 octobre08:35

    Je ne savais pas que la banane était une production métropolitaine et de proximité. Les pommes, les poires, oui. Quant au prix locaux, chez le producteur ils sont très peu différents des arrivages de grandes surfaces... Et on sait qui cela enrichi...

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer