Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

REACTIONS en France au référendum britannique

Reuters24/06/2016 à 10:47
 (Actualisé avec autres réactions) 
    PARIS, 24 juin (Reuters) - Voici les principales réactions 
en France vendredi au référendum au Royaume-Uni sur l'Union 
européenne, qui se solde par la victoire du camp favorable à la 
sortie de l'UE ("Brexit") : 
     
    JEAN-MARC AYRAULT, ministre des Affaires étrangères, sur 
Twitter : 
    "Triste pour le Royaume-Uni. L'Europe continue mais elle 
doit réagir et retrouver la confiance des peuples. C'est 
l'urgence" 
    ----- 
    THIERRY MANDON, secrétaire d'Etat à l'Enseignement 
supérieur, sur BFM TV : 
    "La priorité absolue est un projet de ressaisissement de 
l'Europe. 
    "Il faut partir de ce vote qui dit des choses sur l'Europe, 
qui ne dit pas seulement des choses sur les Anglais et l'Europe. 
Il faut reconstruire (...) petit à petit un projet qui réponde à 
ces difficultés-là : une gouvernance beaucoup plus forte (...) 
et un projet qui ne peut pas être seulement le commerce libéré." 
    ---- 
    ALAIN JUPPÉ, maire (Les Républicains) de Bordeaux, candidat 
à l'investiture présidentielle à droite, sur Europe 1 : 
    "C'est un choc historique pour la Grande-Bretagne, d'abord, 
son peuple est souverain, il a fait son choix, à lui maintenant 
de gérer les défis qu'il va avoir à relever. C'est un choc 
historique pour nous aussi. 
    "Je crois que la plus grosse erreur que nous pourrions faire 
ce serait de laisser entendre qu'à 27 on va continuer comme 
avant. 
    "Il faut écrire une nouvelle page, un nouveau chapitre de 
l'Histoire de l'Europe, parce que les messages viennent de 
partout, pas seulement de Grande-Bretagne." 
    ---- 
    FRANÇOIS FILLON, député (Les Républicains) de Paris, 
candidat à l'investiture présidentielle à droite, dans un 
communiqué : 
    "Le Brexit est un coup de tonnerre pour l'Union européenne. 
C'est le fonctionnement bureaucratique de l'UE qui est condamné 
et son impuissance à répondre aux grands défis de notre temps. 
Le vote des britanniques ne doit pas être méprisé. La sanction 
aurait pu venir d'ailleurs car l'idéal européen tourne à vide 
depuis plusieurs années." 
    ---- 
    MARINE LE PEN, présidente du Front national, sur Twitter : 
    "Victoire de la liberté ! Comme je le demande depuis des 
années, il faut maintenant le même référendum en France et dans 
les pays de l'UE" 
    ---- 
    FLORIAN PHILIPPOT, vice-président du FN, sur France Info : 
    "Il est nécessaire d'entendre ce Brexit et de le transformer 
rapidement en un débat et un référendum en France. 
    "On a rendez-vous avec l'Histoire, on voit bien qu'on est en 
train de vivre un moment absolument historique et qu'il faut 
entendre les peuples. 
    "On ne peut plus continuer comme cela à avancer contre eux, 
malgré eux, et je pense qu'il y aura des avancées dans les 
différents pays de l'Union européenne et que cette Union 
européenne est morte." 
    ---- 
    BRUNO LE MAIRE, député (Les Républicains) de l'Eure, 
candidat à l'investiture présidentielle à droite, sur iTELE : 
    "Le référendum du Front national, c'est un référendum 
négatif, ils s'engouffrent dans la brèche. (...) On le connaît 
le résultat, ce sera forcément non. 
    "Ma proposition est une proposition responsable et positive. 
D'abord on réinvente le projet (...) et on le soumettra au 
peuple français." 
    ---- 
    NICOLAS DUPONT-AIGNAN, président de Debout la France, dans 
un communiqué : 
    "C'est une joie immense, une très belle victoire. Le peuple 
renoue avec sa liberté. Cette décision sera un accélérateur de 
l'Histoire car nous allons voir que cela ne provoque aucun 
chaos. 
    "Cet événement, un électrochoc positif, replace la question 
européenne au centre de la prochaine présidentielle puisque nos 
difficultés sont liées à notre soumission." 
    ---- 
    FRANÇOIS BAYROU, président du MoDem, sur BFM TV : 
    "C'est une onde de choc terrible pour la Grande-Bretagne, 
qui va naturellement se propager en Europe, qui appelle des 
réactions d'hommes d'Etat, pas de gens qui veulent suivre 
l'opinion. 
    "La Grande-Bretagne est entrée dans une décennie qui va être 
très dangereuse pour elle. Vous allez avoir des forces de 
dislocation à l'intérieur même du Royaume-Uni." 
    ---- 
    JEAN-CHRISTOPHE LAGARDE, président de l'UDI (centriste), sur 
Twitter : 
    "La première réaction de l'UE doit être de maintenir la 
porte ouverte à l'Ecosse et l'Irlande du Nord. Ce vote offre à 
l'UE l'occasion de redéfinir ses missions. Accepter deux Europe, 
économique et politique, recentrées sur l'essentiel." 
   ---- 
    PARTI DE GAUCHE, dans un communiqué : 
    "C'est un séisme pour l'UE. Un peuple d'Europe de plus a 
manifesté clairement son rejet de cet Union européenne. Depuis 
le refus français du TCE (Traité constitutif de l'Union 
européenne, NDLR) en 2005, c'est toujours le cas dès que les 
peuples sont consultés." 
 
 (Sophie Louet, édité par Yves Clarisse) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.