Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Réactions à la mort de Fidel Castro

Reuters26/11/2016 à 12:48

RÉACTIONS À LA MORT DE FIDEL CASTRO

LA HAVANE/PARIS (Reuters) - Fidel Castro est mort vendredi à l'âge de 90 ans après avoir dirigé le régime communiste cubain.

Voici les premières réactions à cette annonce :

DANS LE MONDE

VLADIMIR POUTINE, président de Russie

Fidel Castro était un "exemple stimulant pour beaucoup de pays", a écrit le dirigeant russe dans un télégramme de condoléances adressé à Raul Castro. "Fidel Castro était un véritable ami de la Russie", poursuit le message relayé par le Kremlin.

MIKHAÏL GORBATCHEV, ancien dirigeant soviétique

"Fidel a défendu son territoire et affermi son pays alors qu'il subissait un blocus américain éprouvant", a déclaré l'ancien secrétaire général du Comité central du Parti communiste d'URSS cité par l'agence Interfax. "Malgré cela, il a mené son pays sur la voie de l'autosuffisance et du développement indépendant."

NICOLAS MADURO, président du Venezuela

"A tous les révolutionnaires du monde, nous devons suivre son héritage et le drapeau de l'indépendance, du socialisme", a écrit le dirigeant vénézuélien sur Twitter.

"Je viens de parler avec le président Raul Castro pour transmettre la solidarité et l'amour au peuple de Cuba."

MARIANO RAJOY, chef du gouvernement espagnol

"Condoléances au gouvernement et aux autorités cubaines pour la disparition de l'ancien président Fidel Castro, une personnalité d'envergure historique", a écrit le président du gouvernement espagnol.

ENRIQUE PEÑA NIETO, président du Mexique

"Je pleure la mort de Fidel Castro Ruz, chef de file de la Révolution cubaine et figure emblématique du 20e siècle", a écrit le dirigeant mexicain sur Twitter.

JACOB ZUMA, président sud-africain

"Le président Castro s'est identifié à notre lutte contre l'apartheid. Il a convaincu le peuple cubain de se joindre à nous dans notre combat contre l'apartheid", a dit le chef d'Etat sud-africain dans un communiqué.

ILLEANA ROS-LEHTINEN, représentante républicaine au Congrès

"Un tyran est mort et une nouvelle ère peut poindre sur le dernier bastion communiste de l'hémisphère occidental", a écrit la parlementaire, membre de la communauté américano-cubaine de Miami.

EN FRANCE

FRANÇOIS HOLLANDE, président français

"Fidel Castro était une figure du XXe siècle. Il avait incarné la révolution cubaine, dans les espoirs qu'elle avait suscités puis dans les désillusions qu'elle avait provoquées. Acteur de la guerre froide, il correspondait à une époque qui s'était achevée avec l'effondrement de l'Union Soviétique. Il avait su représenter pour les cubains la fierté du rejet de la domination extérieure", a dit le président français dans un communiqué.

JACK LANG, ancien ministre

"Fidel Castro était un géant de la scène internationale. Aux yeux des militants de ma génération, il incarnait l'esprit de résistance à l'impérialisme américain et la volonté de construire par la révolution une société plus juste. (...) Son oeuvre contrastée sera longtemps discutée ou contestée. Mais on ne peut oublier qu'il restera pour des milliers de latinos américains le Libertador, celui qui aura réussi à faire fasse opiniâtrement à la toute puissance américaine", a écrit l'ancien ministre dans un communiqué.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.