1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Rassemblement pro-Gaza : Cazeneuve aurait manifesté s'il n'était pas ministre

Le Point15/08/2014 à 14:13

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

Bernard Cazeneuve s'explique sur les manifestations pro-palestiniennes. Dans un entretien donné au site d'investigation Mediapart, le ministre de l'Intérieur est revenu sur les rassemblements pro-Gaza qui ont dégénéré à Paris, indiquant notamment "assumer" leur interdiction.

"485 manifestations ont eu lieu à Paris et en province ; cinq seulement ont été interdites", rappelle ainsi le ministre, avant de préciser : "Contrairement à ce que j'ai pu lire, ce ne sont pas le président de la République ou le Premier ministre qui ont pris cette décision d'interdiction. C'est moi. Et je leur ai fait cette proposition pour des raisons que je veux prendre le temps d'expliquer et que j'assume."

Selon Bernard Cazeneuve, ces manifestations en soutien à Gaza devaient être interdites "parce que le risque de débordements antisémites existait". Et le ministre d'expliquer que "la liberté de manifester n'est pas de crier Mort aux juifs ou de s'attaquer à des synagogues".

"La cause pour laquelle les manifestants se sont mobilisés était juste"

Si le locataire de la Place Beauvau "assume" ces interdictions, il assure soutenir la cause des défenseurs d'un État palestinien et de la paix avec l'État israélien. "Sur le fond, il est évident que la cause pour laquelle les manifestants se sont mobilisés était juste", affirme-t-il. "Revendiquer pour les Palestiniens un droit à disposer d'un État, exiger que la guerre cesse à Gaza et que des enfants ne soient pas...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer