1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Rapport sur le dopage : Jalabert «prend acte»
Le Parisien25/07/2013 à 18:21

Rapport sur le dopage : Jalabert «prend acte»

L'ancien champion cycliste Laurent Jalabert «assume les responsabilités». C'est ce qu'il a déclaré par l'intermédiaire de son avocat, ce jeudi, interrogé sur le rapport de la commission d'enquête sénatoriale dont les éléments permettent de déterminer les coureurs qui ont eu recours à l'EPO lors du Tour de France 1998.

«Son nom est cité. Il prend acte de cet état de fait, a réagi dans un communiqué l'avocat de l'ancien numéro un mondial. Conformément à ses déclarations devant la commission d'enquête sénatoriale, il renouvelle avoir suivi les prescriptions de l'encadrement médical de ses équipes successives». «Bien qu'aucun élément de droit ne lui ait été officiellement notifié, Laurent Jalabert en assume aujourd'hui la responsabilité et en supporte les conséquences», souligne le communiqué. Laurent Jalabert «regrette qu'à travers les excès d'une période passée, l'image du cyclisme actuel et celle du Tour de France soient à nouveau entachée, alors qu'il a toujours ?uvré à leur promotion», conclut l'avocat du coureur.

«Il est difficile de savoir quels médicaments on nous a administrés»

Porte-drapeau du cyclisme français dans les années 1990 et au début des années 2000, le Tarnais a dû renoncer à ses activités de consultant sur France Télévisions et RTL pendant le dernier Tour de France, en raison des accusations de dopage révélées fin juin par le journal«l'Equipe» sur la base de tests rétroactifs datant de 2004. «Je ne peux pas dire que ce soit faux, je ne peux pas dire que ce soit vrai», avait alors déclaré Jalabert. Il avait mis en avant les «soins» dispensés par le corps médical de son équipe. J'ai toujours fait confiance aux médecins de mes équipes et je n'ai jamais eu recours à des médecins extérieurs (...) Mais il est difficile de savoir quels médicaments on nous a administrés», avait-il déclaré sur RTL. Jalabert n'a jamais été contrôlé positif pendant sa ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • pichou59
    25 juillet16:45

    les sénateurs n'ont d'autre à faire que ce genre de rapport..... coût de l 'opération?????

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer