Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Rapport sur la radicalisation des jeunes : les curieux interlocuteurs de Boutih

Le Parisien04/07/2015 à 12:31

Rapport sur la radicalisation des jeunes : les curieux interlocuteurs de Boutih

Dresser le portrait d'une « génération radicale », « au bord de la rupture », voilà l'ambition du rapport sur l' « analyse et la prévention des phénomènes de radicalisation et du jihadisme en particulier » que le député socialiste Malek Boutih a transmis au Premier ministre Manuel Valls. Son travail a été salué par une partie de la classe politique.

Mais deux jours après sa publication intégrale par lefigaro.fr, jeudi, ce sont moins les nombreuses propositions de l'ancienne figure de SOS Racisme qui nourrissent le débat que certaines des personnalités auditionnées pour réaliser ce copieux travail.

Parmi la quarantaine d'interlocuteurs du député de l'Essonne et de ses collaborateurs (pages 66 à 68 du rapport) figurent des préfets, des représentants l'unité de coordination de lutte anti-terroriste, de la protection judiciaire de la jeunesse, le ministre de la Ville et de la Jeunesse Patrick Kanner, des psychologues, quelques professeurs, des membres de la cellule de déradicalisation. Et, en toute fin de liste, Frigide Barjot et Jean-Paul Ney.

Barjot ne pensait pas que le rapport «ne portait que sur le jihad»

Ancienne porte-parole de la Manif pour tous – avant que ce mouvement opposé au mariage homosexuel ne s'organise en parti politique à tendance conservatrice sur les sujets de société –, catholique fervente portant minijupe et barrettes fluo, Virginie Tellenne, connue sous le nom de Frigide Barjot, ne s'est jamais intéressée aux filières terroristes et la radicalisation des jeunes. « J'ai rencontré Malek Boutih une heure il y a quelques mois déjà mais je ne pensais pas que son rapport ne portait que sur le jihad, a-t-elle justifié auprès du site d'information BuzzFeed. J'ai expliqué l'importance du dialogue entre la société civile et la religion, et le souci de ne pas manipuler la pensée religieuse. Je milite pour une laïcité respectueuse mais qui n'exclut pas la vision religieuse de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.