Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Rapport mitigé sur l'évolution des droits de femmes depuis 1995

Reuters09/03/2015 à 10:11

par Lisa Anderson NEW YORK, 9 mars (Reuters) - Les conditions de vie des femmes se sont améliorées à l'échelle mondiale ces vingt dernières années dans les domaines de la santé, de l'éducation et du droit, mais elles restent victimes d'inégalités flagrantes dans les sphères économiques et politiques, selon un rapport publié lundi aux Etats-Unis. Le document, fruit d'une année de travail piloté par la fondation Bill & Melinda Gates et le projet No Ceilings de la fondation Bill, Hillary & Chelsea Clinton, s'appuie sur des données recueillies par des instances telles que la Banque mondiale, l'Organisation mondiale de la santé, diverses agences des Nations unies et des sondages ou des recherches scientifiques effectués depuis 1995. Cette année-là, 189 pays représentés à la quatrième Conférence mondiale sur les femmes de l'Onu ont adopté la Déclaration et le Programme d'action de Pékin visant à renforcer "le pouvoir des femmes aux niveaux social, économique et politique, à améliorer leur santé, faciliter leur accès à l'éducation et protéger leurs droits en matière de reproduction". Le rapport, publié lundi à l'occasion de l'ouverture de la 59e session de la Commission de la condition de la femme de l'Onu, "montre que des progrès sont possibles et qu'il reste du travail à accomplir", souligne Hillary Clinton dans un communiqué. MORTALITÉS MATERNELLE ET INFANTILE EN RECUL Selon ses auteurs, les progrès les plus significatifs ont donc été enregistrés dans les domaines de la santé, de l'éducation et des droits juridiques. Grâce à un meilleur accès aux soins, les fillettes qui naissent aujourd'hui ont une espérance de vie de 73 ans, soit quatre de plus qu'en 1995. La mortalité maternelle a baissé de 42% et la mortalité infantile des filles a été réduite de moitié. Du côté de l'éducation, les disparités filles-garçons ont pratiquement disparu de l'enseignement primaire mais persistent dans le secondaire, en particulier dans les pays d'Afrique sub-saharienne et en Asie du Sud. Dans le domaine des droits, 95% des 56 constitutions nationales adoptées depuis 1995 garantissent l'égalité des droits, contre 75% en 1995. En 2013, 76 pays sur 100 étaient dotées de lois contre les violences domestiques; ils n'étaient que treize en 1995. Mais les violences faites aux femmes "restent une épidémie mondiale", souligne le rapport qui met en avant les difficultés d'application des lois spécifiques censées les protéger et la persistance dans certains pays de lois restreignant les droits des femmes. RETARD SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL La lenteur des progrès dans la sphère économique est un autre motif d'inquiétude pour les auteurs du rapport. Depuis 1995, le taux d'emploi des femmes a stagné, bloqué à 55% des femmes (contre 82% pour les hommes). Souvent employées au noir dans l'économie informelle, les femmes gagnent moins que les hommes dans la plupart des pays. Enfin, pour ce qui est de la participation à la vie politique, la proportion de femmes occupant des responsabilités a doublé depuis 1995. Les parlements des pays étudiés comptent 22% de femmes, contre 12% il y a vingt ans. Mais les progrès sont lents. Et les femmes restent aussi extrêmement minoritaires dans les équipes impliquées dans les différents processus de paix en cours dans le monde: 10% seulement des négociateurs sont des négociatrices. (Jean-Philippe Lefief et Henri-Pierre André pour le service français)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.