Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Quinze Russes et Ukrainiens cibles de sanctions de l'UE

Reuters26/07/2014 à 13:49

L'UE ÉLARGIT SES SANCTIONS DANS LA CRISE UKRAINIENNE

BRUXELLES (Reuters) - L'Union européenne a annoncé dans la nuit de vendredi à samedi qu'elle imposait des sanctions contre 15 personnalités russes et ukrainiennes supplémentaires, de même que contre 18 entités et entreprises russes ou séparatistes.

Les 15 personnalités se voient interdites de voyages dans l'UE et leurs avoirs vont être gelés, de même que ceux des 18 entités.

Parmi les plus illustres figures de la liste se trouvent Alexandre Bortnikov, le chef du FSB russe, et l'ancien Premier ministre russe Mikhaïl Fradkov, actuel chef des services de renseignement extérieurs russes.

On y trouve aussi le président tchétchène Ramzan Kadirov ou le secrétaire du Conseil de sécurité de la Fédération de Russie, Nikolaï Patrouchev.

Cette nouvelle salve de mesures porte à 87 le nombre de personnalités russes ou ukrainiennes soumises à des sanctions de l'UE, et le nombre total d'organisations ou d'entreprises sanctionnées s'élève désormais à 20.

Ces personnalités, ainsi que neuf des 18 entités visées, sont accusées de saper la souveraineté de l'Ukraine. Les neuf entreprises concernées ont été confisquées par les autorités de Crimée à la suite de l'annexion de la presqu'île par la Russie en mars.

L'UE s'est entendue vendredi sur les grandes lignes de ses premières sanctions économiques contre la Russie en lien avec son attitude vis-à-vis de l'Ukraine. Les secteurs des technologies et du gaz en sont exclus. La Russie est le premier fournisseur de gaz naturel de l'Europe.

Le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, a écrit aux dirigeants de l'UE pour leur demander d'autoriser leurs ambassadeurs à boucler un accord définitif mardi -ce qui évitera aux chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE d'avoir à se réunir en sommet extraordinaire pour entériner les sanctions.

Les sanctions visant les marchés des capitaux ou les armes ne devraient s'appliquer qu'aux futurs contrats, ce qui laissera à la France la possibilité de maintenir la livraison de deux porte-hélicoptères "Mistral" à la Russie.

(Adrian Croft; Eric Faye pour le service français)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.