1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Quelque 9,6 millions de décès dû au cancer en 2018, selon un rapport CIRC
Reuters12/09/2018 à 19:12

QUELQUE 9,6 MILLIONS DE DÉCÈS DÛ AU CANCER EN 2018, SELON UN RAPPORT CIRC

LONDRES (Reuters) - Le cancer provoquera le décès de 9,6 millions de personnes en 2018, soit un homme sur huit et une femme sur onze, annonce mercredi l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Dans son rapport GLOBOCAN étudiant les taux de prévalence et de mortalité des différents types de cancer, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), une agence spécialisée de l'OMS, estime que 18,1 millions de nouveaux cas de cancer vont se déclarer cette année.

Ce chiffre représente une forte hausse par rapport aux conclusions du précédent rapport, en 2012, qui avait comptabilisé 14,1 millions de nouveaux cas et 8,2 millions de décès annuels.

Le nombre de personnes vivant avec un cancer diagnostiqué depuis moins de cinq ans est estimé à 43,8 millions.

Le CIRC, basé à Lyon, rappelle que le poids croissant de la charge du cancer (qui combine les nouveaux cas, la prévalence et le nombre de décès) est dû à la fois à des facteurs socio-économiques et à l'accroissement et au vieillissement des populations.

Le rapport note dans les économies émergentes un glissement des cas de cancers liés à la pauvreté et aux infections vers des cancers associés à des modes de vie et de consommation plus caractéristiques des pays développés.

Le cancer du poumon, dû principalement au tabac, demeure le plus meurtrier dans le monde mais aussi celui qui présente, avec le cancer du sein, le plus de nouveaux cas. On devrait totaliser pour chacun de ces cancers quelque 2,1 millions de nouveaux cas cette année.

Viennent ensuite le cancer colorectal (1,8 million en 2018), puis ceux de la prostate et de l'estomac.

"Ces chiffres montrent qu'il reste beaucoup à faire pour lutter contre la hausse alarmante de la charge du cancer dans le monde mais aussi que la prévention a un rôle décisif à jouer", relève le directeur du CIRC, Christopher Wild, dans un communiqué accompagnant la publication du rapport.

L'agence de l'OMS appelle en conséquence les Etats à mettre en place de toute urgence des politiques de prévention et de dépistage plus efficaces.

(Kate Kelland; Tangi Salaün pour le service français, édité par Danielle Rouquié)

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mxnagg
    12 septembre20:11

    Fakes News ! les gens ne meurent que d'accident de la route il faut donc réduire la vitesse partout dans le monde pour sauver des vies comme l'a fait notre vice petit pere de la nation chez nous

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer