Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Quatre prédicateurs musulmans interdits de séjour en France

Reuters29/03/2012 à 15:01

PARIS (Reuters) - La France a décidé d'interdire l'entrée sur son territoire de quatre prédicateurs musulmans de renom, soulignant que leurs positions et propos "dans le contexte actuel, représentent un fort risque de troubles à l'ordre public".

Akrima Sabri, ex-grand mufti de Palestine, le théologien saoudien Ayed Ben Abdallah Al Qarni, l'imam égyptien Safouat Al Hidjazi, et Abdallah Basfar, grand imam en Arabie et récitateur du Coran, étaient invités au congrès de l'Union des organisations islamiques de France (UOIF), prévu du 6 au 9 avril au Bourget, près de Paris.

Ces personnes se sont vu "refuser ou retirer la possibilité de se rendre sur le territoire français", annoncent jeudi dans un communiqué commun les ministres français des Affaires étrangères et de l'Intérieur.

Cheikh Youssef Al Qaradaoui, religieux qatari d'origine égyptienne considéré comme le plus influent théologien du monde arabe, et le prédicateur égyptien cheikh Mahmoud Al Masri "ont, quant à eux, renoncé à venir", précisent Alain Juppé et Claude Guéant.

"Les positions et les propos tenus par ces personnes qui appellent à la haine et à la violence portent gravement atteinte aux principes de la République et, dans le contexte actuel, représentent un fort risque de troubles à l'ordre public", déclarent les ministres.

Ils ajoutent regretter la venue de l'islamologue suisse Tarik Ramadan "dont les positions et les propos sont contraires à l'esprit républicain".

Cette décision intervient une semaine après la mort, lors d'une opération policière à Toulouse, de Mohamed Merah, l'auteur des tueries de Montauban et Toulouse.

"Alors que la France est frappée par des extrémistes qui l'attaquent au nom de d'idéologies ou de croyances dévoyées" il est capital que la liberté d'expression s'exerce "dans le cadre de la loi et dans le respect des valeurs fondamentales qui sont les nôtres", soulignent Alain Juppé et Claude Guéant.

Le Parti socialiste et le Front national avaient dénoncé la semaine dernière la venue annoncée de Youssef Al Qaradaoui et Mahmoud Al Masri, dans un climat de vive tension en France après les attaques terroristes de Toulouse et Montauban.

Youssouf Al Qaradaoui, dirigeant spirituel des Frères musulmans dans le monde, intervient régulièrement sur la chaîne de télévision qatarie Al Djazira. Il est connu pour de violents propos antisémites ou justifiant le terrorisme. Le salafiste Mahmoud Al Masri défend, lui aussi, un islam rigoriste sur des chaînes de télévision arabes.

Sophie Louet, édité par Patrick Vignal

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.