1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Quatre candidats au projet de contournement de Strasbourg-presse

Reuters05/11/2014 à 09:29

PARIS, 5 novembre (Reuters) - Vinci SGEF.PA , Eiffage FOUG.PA , Bouygues BOUY.PA et un consortium d'entreprises composé de NGE, Fayard et Lingenheld sont les quatre candidats à l'appel d'offres du Grand Contournement de Strasbourg, rapporte mercredi le journal Les Echos, évoquant un marché de 475 millions d'euros. Le dossier de l'appel d'offres en est au stade des derniers ajustements techniques et sera transmis aux groupements candidats cet automne, a indiqué au journal le cabinet du ministère des Transports. Les groupes candidats à la réalisation des 24 kilomètres de contournement et à l'exploitation sous forme de concession de 55 ans auront jusqu'au printemps 2015 pour peaufiner leur dossier, l'objectif étant de signer le contrat dès l'an prochain en vue d'une mise en service en 2020, précisent Les Echos. Les travaux devront démarrer au plus tard en janvier 2018, sans quoi la déclaration d'utilité publique signée en 2008 par le Premier ministre François Fillon deviendrait caduque. Le projet de "Grand Contournement ouest" (GCO), contesté en Alsace par les écologistes et les socialistes, avait été abandonné en juin 2012, au lendemain de l'élection présidentielle, faute pour le concessionnaire Vinci d'avoir réuni les financements, selon le gouvernement. ID:nL5N0J64FN Le groupe de BTP avait toutefois contesté cette explication. Vinci n'a fait aucun commentaire ce mercredi tandis que personne n'était joignable dans l'immédiat chez Bouygues ni chez Eiffage pour en faire un. (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

Valeurs associées

+0.84%
+1.92%
+0.02%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer