Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Pyongyang menace à nouveau les Etats-Unis

Reuters04/04/2013 à 17:01

LA CORÉE DU NORD MENACE LES ÉTATS-UNIS

par Jack Kim et Phil Stewart

SEOUL (Reuters) - La Corée du Nord a placé sur sa côte Est ce qui semble être un missile de moyenne portée, rapporte jeudi l'agence de presse Yonhap, citant plusieurs sources gouvernementales informées des renseignements dont disposent les Etats-Unis et la Corée du Sud.

Pyongyang avait auparavant entériné le principe d'une attaque potentiellement nucléaire contre les Etats-Unis, qui ont décidé de déployer un système de défense antimissile sur l'île de Guam, dans le Pacifique, face à un risque jugé "clair et réel".

On ignore si le missile de type Musudan positionné sur la côte Est est équipé d'une ogive et si la Corée du Nord a l'intention de le tirer ou de simplement effectuer une démonstration de force, a dit une source gouvernementale sud-coréenne citée par Yonhap.

"Les services de renseignement sud-coréens et américains ont recueilli des indications selon lesquelles le Nord a déplacé vers sa côte orientale un appareil qui semble être un missile de moyenne portée", a ajouté cette même source, citée par l'agence de presse sud-coréenne.

Le missile Musudan a un rayon d'action estimé à 3.000 kilomètres au moins, ce qui placerait l'intégralité de la Corée du Sud et du Japon à sa portée, voire l'île américaine de Guam dans le Pacifique.

Pyongyang considère que l'actuelle démonstration de force de l'armée américaine autour de la péninsule coréenne dans le cadre de man?uvres militaires conjointes avec la Corée du Sud constitue le prélude d'une éventuelle attaque nucléaire contre la Corée du Nord.

"LE MOMENT DE L'EXPLOSION APPROCHE"

En conséquence, le régime communiste nord-coréen a "ratifié" le principe d'une offensive contre les Etats-Unis, potentiellement à l'aide d'une frappe nucléaire.

"L'opération impitoyable de ses forces révolutionnaires armées à ce sujet a été finalement étudiée et ratifiée", a déclaré un porte-parole de l'état-major de l'armée nord-coréenne dans un communiqué diffusé par le service en anglais de l'agence de presse officielle KCNA.

"Le moment de l'explosion approche rapidement. Personne ne peut dire si une guerre va éclater ou non en Corée, ni si elle va éclater aujourd'hui ou demain", ajoute KCNA.

Malgré des décennies de recherches en la matière, la Corée du Nord ne sera pas capable avant plusieurs années d'atteindre le continent américain au moyen d'une arme nucléaire, jugent les experts.

La Corée du Nord a déjà menacé les Etats-Unis d'une frappe nucléaire et de lancer des missiles vers leurs bases militaires dans le Pacifique, notamment sur l'île de Guam.

Ces menaces ont été proférées après l'adoption par le Conseil de sécurité des Nations unies de nouvelles sanctions contre Pyongyang en raison du troisième essai nucléaire auquel elle a procédé en février.

INQUIÉTUDE EN CHINE

La Corée du Nord a par ailleurs fermé mercredi l'accès à la zone industrielle de Kaesong exploitée conjointement avec la Corée du Sud à la frontière entre les deux pays, toujours techniquement en guerre depuis le cessez-le-feu conclu à l'issue du conflit de 1950-53. Mardi, elle a annoncé le redémarrage du réacteur nucléaire de Yongbyon, en sommeil depuis 2007, capable de produire du plutonium utilisable à des fins militaires.

"Certaines des initiatives qu'ils ont prises au cours des dernières semaines représentent un danger clair et réel", a déclaré mercredi le secrétaire américain à la Défense, Chuck Hagel, lors d'une intervention à l'université de défense nationale à Washington.

Le Pentagone a annoncé le déploiement d'un système de défense antimissile à Guam dans les prochaines semaines. Ce système THAAD (Terminal High Altitude Area Defense) comprend un lanceur de missiles mobile, des missiles intercepteurs, un radar et un système de mise à feu intégré.

En mars, Chuck Hagel avait déjà annoncé le déploiement de 14 intercepteurs supplémentaires en Alaska et l'installation d'un deuxième radar antimissile au Japon. Les Etats-Unis ont en outre récemment positionné deux destroyers équipés de missiles dans le Pacifique-Ouest.

En Corée du Sud, le ministre de la Défense a annoncé que les chasseurs F-15K de l'armée de l'air allaient être équipés de missiles européens Taurus à fort pouvoir de pénétration.

Malgré sa rhétorique belliqueuse, la Corée du Nord ne montre aucun signe concret de préparatifs à un conflit armé, a déclaré lundi la Maison blanche.

"Nous prenons ces menaces au sérieux", a cependant déclaré Chuck Hagel mercredi. "Nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir, avec les Chinois et d'autres, pour désamorcer la situation dans la péninsule."

La Chine, principal partenaire de la Corée du Nord sur la scène internationale, a exprimé mercredi ses "vives préoccupations" au sujet de la situation sur la péninsule coréenne.

Avec David Alexander à Washington et Caroline Valetkevitch à New York, Tangi Salaün, Bertrand Boucey et Jean-Philippe Lefief pour le service français

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.