Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

PSA a trouvé un accord avec GM sur le rachat d'Opel-sces

Reuters03/03/2017 à 20:57
    * Le conseil de surveillance de PSA a approuvé vendredi le 
projet-source 
    * PSA devrait présenter l'opération lundi matin-source 
    * GM injectera un "montant substantiel" pour couvrir une 
partie du déficit des retraites d'Opel-source 
    * L'action GM gagne 1,2% 
 
 (Actualisé avec communiqué de la CGT) 
    par Gilles Guillaume, Laurence Frost et Pamela Barbaglia 
    PARIS/LONDRES, 3 mars (Reuters) - PSA  PEUP.PA  et General 
Motors  GM.N  ont trouvé un accord sur l'acquisition par le 
groupe automobile français de la filiale européenne de GM, 
Opel/Vauxhall, ont dit à Reuters deux sources proches du 
dossier. 
    L'opération, grâce à laquelle PSA compte porter en quelques 
années ses ventes au-dessus de cinq millions d'unités, contre 
3,15 millions l'an dernier, a été approuvée vendredi après-midi 
par le conseil de surveillance du constructeur français, a 
indiqué une des sources. 
    "L'opération a été approuvée, c'est fait. Elle devrait être 
présentée lundi matin", a dit cette source. 
    PSA et Opel, qui ont déjà trois programmes communs de 
véhicules, n'ont pas souhaité commenter ces informations. Aucun 
commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès du 
Ministère de l'Economie, qui représente l'Etat au capital de PSA 
dont il est l'un des trois actionnaires de référénce, à parité 
avec la famille fondatrice Peugeot et le chinois Dongfeng 
 0489.HK . 
    Opel avait déjà écourté vendredi une réunion avec le 
personnel à son siège de Rüsselsheim au motif, entre autres 
choses, que la direction ne pouvait pas discuter des conditions 
d'une éventuelle acquisition par le groupe PSA.  
    Selon une source au fait de la réunion, celle-ci devrait 
reprendre lundi matin à 8h45 GMT. 
    Le rachat d'Opel, qui signe aussi la sortie définitive de 
General Motors d'Europe après l'arrêt brutal, entre 2014 et 
2015, de la commercialisation de sa marque Chevrolet sur le 
continent, a suscité dans un premier temps une vague de craintes 
en Allemagne, où se trouve la moitié des effectifs d'Opel, et en 
Grande-Bretagne où la filiale commercialise ses véhicules sous 
la marque Vauxhall. 
    Réagissant aux dernières informations dans le dossier, le 
syndicat CGT a fait part de ses inquiètudes quant aux 
conséquences d'un rachat d'Opel sur l'emploi. 
    "Pour les salariés, qu'ils soient en Allemagne, en 
Angleterre mais aussi en France, la CGT les appelle à se 
préparer dès aujourd'hui à défendre collectivement leurs 
intérêts communs par-delà les frontières", écrit le syndicat 
dans un communiqué. 
    Depuis que l'existence de discussions sur le projet 
d'acquisition a été révélée le 14 février, les négociations se 
sont poursuivies sans relâche, notamment sur la question de la 
prise en charge du déficit des retraites d'Opel et sur celle de 
la commercialisation éventuelle de véhicules Opel sous pavillon 
PSA hors d'Europe. 
    Sur le déficit des retraites, estimé à environ dix milliards 
d'euros, une source au fait des discussions a indiqué vendredi 
que GM avait accepté d'en couvrir une partie en injectant "un 
montant substantiel", ouvrant ainsi la voie à un accord sur les 
clauses de non concurrence demandées par GM. 
    Selon les sources, les discussions semblaient dans l'impasse 
cette semaine après que le groupe américain a réclamé des 
limitations sur des ventes d'Opel en Chine en échange d'une 
prise en charge partielle du trou des retraites. 
    Plusieurs sources ont régulièrement dit que, sauf 
contretemps dans les négociations, l'objectif de PSA et de GM 
était d'annoncer l'opération sur Opel avant le coup d'envoi du 
salon de l'automobile de Genève, qui ouvre ses portes mardi à la 
presse. 
    En Bourse, avant cette information, l'action PSA a clôturé 
vendredi en hausse de 2,89%.  
    A Wall Street, l'action GM, jusqu'alors inchangée, gagnait 
un peu plus de 1,2% après la publication de l'information de 
Reuters. 
 
 (Avec Edward Taylor à Francfort et Marc Angrand à Paris, édité 
par Matthieu Protard) 
 

Valeurs associées

-1.88%
-2.19%

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • s.thual
    03 mars21:27

    Espérons que ça ne terminé pas en fiasco comme alcatel plombe par les retraites de lucent. On connaît la suite et fin....

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.