1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

PS : 86 parlementaires proposent un «contrat de majorité» au gouvernement
Le Parisien06/04/2014 à 08:19

PS : 86 parlementaires proposent un «contrat de majorité» au gouvernement

Le «contrat de majorité» qui vise à peser au Parlement sur la politique gouvernementale, a été signé par 86 parlementaires socialistes divers, selon la liste des premiers signataires consultée samedi. Ce texte, intitulé «Les conditions de la confiance, Pour un contrat de majorité», a été initié dimanche soir, au lendemain de la débâcle des municipales.

Parmi les 86 signataires de ce texte figurent Laurence Dumont, première vice-présidente de l'Assemblée, Christian Eckert, rapporteur général du Budget (à l'Assemblée), des présidents de Commission comme Catherine Lemorton (Affaires sociales), la députée Catherine Coutelle (présidente de la délégation de l'Assemblée nationale aux droits des femmes), le député Pierre-Alain Muet, des représentants de l'aile gauche (Guillaume Balas, Jérôme Guedj, Pascal Cherki, etc), des proches de Martine Aubry (Christian Paul, Jean-Marc Germain), des membres de la Gauche populaire (Philippe Doucet, François Kalfon).

Une réorientation pour regagner la confiance

«Encore quelques dizaines de signatures sont attendues en début de semaine», a déclaré Christian Paul, l'un des initiateurs de ce texte, à trois jours de la déclaration de politique générale de Manuel Valls. Ce texte annonce que «le temps du Parlement est venu» et qu'un «dialogue avec le nouveau gouvernement s'engage dès maintenant». «Pour recréer la confiance avec les Français» après «la défaite d'ampleur historique» dimanche, «il faut privilégier plusieurs orientations», souligne-t-il.

D'abord «obtenir une réorientation européenne mettant fin aux politiques d'austérité qui ont enfoncé l'Europe dans la récession», en mettant «en oeuvre des trajectoires budgétaires soutenables, compatibles avec le retour de la croissance et la baisse du chômage. Les trajectoires budgétaires imposées aux Etats et à l'Union, sans distinguer selon la nature des dépenses, ne sont pas des tabous. Il y a urgence ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

14 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • surfer1
    06 avril23:22

    Rien que de voir Eckert dans le lot, celui qui voulait scalper le pea-pme, je lui déconseille de signer !

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer