Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Prudence à l'Elysée après la percée des nationalistes en Corse

Le Parisien05/12/2017 à 10:18

Prudence à l'Elysée après la percée des nationalistes en Corse

Surtout ne pas en faire un drame. Lundi, au sommet de l'Etat, personne ou presque ne se risquait à commenter l'écrasante victoire de la liste nationaliste (et la claque d'En Marche !) au premier tour des élections territoriales en Corse. Quand bien même les deux leaders, Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni, réclament l'ouverture de « discussions ». Voire, pour le second, joue la provocation, en assurant que « si les Corses veulent majoritairement l'indépendance, personne ne pourra s'y opposer ». « On va laisser le processus électoral se dérouler », évacuait-on ainsi à l'Elysée.

Ce qui n'a pas empêché Emmanuel Macron, notamment conseillé en la matière par son directeur de cabinet Patrick Strzoda qui fut préfet de Corse, de suivre de très près cette élection. Certes, assure-t-on, ce résultat était « attendu ». Mais l'ampleur de la vague nationaliste... Là réside la surprise, qu'un pilier de la majorité attribue à « l'effondrement des partis traditionnels en Corse ». « Les nationalistes ont su capter le dégagisme », reconnaît un autre. Pour autant, poursuit-on, « ce n'est pas Nouméa » ! « Le gouvernement travaillera avec l'exécutif qui aura été choisi par les électeurs corses, comme il travaille avec les exécutifs qui sont à la tête des autres régions françaises », tempère le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux.

Un certain flou

Au sein du gouvernement, certains parient même sur le fait que les leaders corses auront fort à faire pour mettre en place la collectivité unique, présider aux destinées de l'île, mais aussi maintenir leur union sacrée. « Les germes de la division sont déjà dans cette majorité », subodore-t-on dans les rangs gouvernementaux.

La politique corse de Macron ? Comme un seul homme, ses proches invitent à relire son discours de campagne du 7 avril prononcé à Furiani (Corse) et particulièrement travaillé avec son conseiller Marc Ferracci. Un texte que ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.