1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Protestations à gauche après l'interpellation de migrants à Paris

Reuters08/06/2015 à 20:27

PARIS, 8 juin (Reuters) - Le contrôle par la police de dizaines de migrants sans papiers dans le nord de Paris a provoqué lundi la colère d'élus de gauche, les autorités expliquant qu'elles ne faisaient qu'appliquer la loi. Selon le préfet de police de Paris, Bernard Boucault, 84 personnes devaient être auditionnées, dont 10 mineurs qui étaient déjà pris en charge et qui ont rejoint leur logement, et trois personnes qui avaient déjà déposé une demande d'asile. Alors que les auditions se poursuivaient lundi après-midi, aucune des autres personnes n'avait demandé l'asile, a-t-il précisé sur BFM TV. "Aucune demande d'asile n'a été faite", a-t-il déclaré, certains de ces migrants ayant déjà refusé de demander l'asile après l'évacuation la semaine dernière d'un camp installé sous le pont du métro aérien boulevard de La Chapelle, à Paris. Dans ces conditions, ces migrants originaires de la corne de l'Afrique "ont vocation à être reconduits à la frontière" et notamment peut-être en Italie d'où ils sont probablement venus, a-t-il dit. Le préfet d'Ile-de-France, Jean-François Carenco, a lui aussi expliqué que nombre de ces migrants ne souhaitaient pas demander l'asile en France mais souhaitaient y rester et qu'ils avaient refusé les hébergements qui avaient été proposés. Le secrétaire d'Etat aux Relations avec le parlement, Jean-Marie Le Guen, a déploré sur iTELE "l'outrance, la polémique, la récupération", après les protestations notamment du Front de gauche. Présent sur les lieux au moment des interpellations, le secrétaire national du Parti de gauche, Eric Coquerel, a dénoncé une politique "pire que Sarko", sur son compte Twitter. (Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse)

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M9244933
    08 juin22:12

    Le Front de Gauche a raison: où va-t-on si les autorités veulent appliquer la loi? Au contraire, il faut garder des gens qui ne demandent pas l'asile mais veulent logiquement rester, et leur donner gratuitement des logements à leur goût qu'ils auront la bonté d'accepter. Inadmissible, cette mauvaise foi des autorités.

    Signaler un abus

  • mark92
    08 juin21:48

    Suite:Logement disponibles pour les migrants: 57 Rue de Varenne, 75007 Paris. Reste 2 studios de 150m² et un avion à dispostion.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.